Suivez-nous

Les brèves iPhone et iPod Touch

Les nouvelles règles sur les ventes de contenu dans les applications suscitent la confusion ; Steve Jobs répond

Il y a

le

Par

logo-app-store.jpg On se souvient que l’annonce de la fonction
abonnement dans iTunes s’est accompagnée de
nouvelles règles de validation concernant l’App Store
mais également
concernant la vente via les applications.

Désormais (en fait sous 3 mois) , les éditeurs ne peuvent proposer
des abonnements ou des biens en dehors des applications
(sur leur site
Internet par exemple) s’ils ne les proposent pas également la même
offre en achat depuis l’application au même prix (ou moins cher)
. Ceci
offre à Apple l’occasion à la fois de proposer un
service totalement intégré et bien entendu de se rémunérer à
hauteur de 30 % de commission, comme sur chaque vente de l’App Store.

On a tout de suite pensé à l’application de ces règles pour la vente
d’abonnements presse, mais également pour les eBooks accessibles via une
application iPhone (cf applications Amazon par exemple) et
Sony en a d’ailleurs fait les frais comme on l’a vu récemment
.

Mais en parallèle, des inquiétudes sont également rapidement apparues pour
les ventes de "SaaS" (pour "Software as a Service" ) concernant des
services proposés via les applications. Pensez par exemple
Dropbox qui permet d’avoir des espaces de stockage
dépassant l’offre gratuite moyennant un abonnement ou les versions Premium de
certains services web accessibles via l’iPhone comme par exemple
Evernote :

La question s’est en effet posée de savoir si cette règle allait
également s’appliquer à des applications de ce type là
et le fondateur
de InstaPaper a posté un long billet
sur ce sujet sur son blog
.

En l’absence de réponse claire dans le guide d’Apple, un
lecteur de MacRumors a posé la question par mail à Steve Jobs
qui lui a
répondu "We created subscriptions for publishing apps, not SaaS apps" ce qui
semble lever toute ambiguïté indiquant que ce système n’avait pas été mis en
place pour les Services (entendez par là, il s’agit de la presse et de
l’édition) . Ceci devrait éviter que des applications en lien avec des
services payants ne puissent voir le jour sur l’iPhone
.

Il faudra maintenant vérifier avec le temps que ceci reste
vrai
et surtout que c’est appliqué de manière homogène lors des
validations d’applications par les équipes d’Apple.

Par ailleurs, l’Union Européenne et son équivalent US
semblent regarder de près ces changements
pour vérifier qu’elles
n’enfreignent pas les lois de la concurrence. Vous pouvez retrouver un
article sur ce sujet en Français ici
.

Aucun doute, on a pas fini de reparler de ces nouvelle règles, en
particulier lorsqu’elles seront appliquées aux applications déjà
présentes dans l’App Store
dans quelques semaines (cf l’application

Amazon Kindle
).

Les nouvelles règles sur les ventes de contenu dans les applications suscitent la confusion ; Steve Jobs répond 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE
12 Commentaires

12 Commentaires

  1. Percuss

    22 février 2011 à 19 h 22 min

    Tout ça aura au moins un impact positif. A force de malmener les dev et les
    éditeur, d’autres acteurs on toutes leur chances de rafler tout ce petit
    monde.

    Ce qui devrait les motiver à bouger pour avoir un système aussi viable que
    celui d’Apple ( CF : AppStore, Xcode, etc…. )

  2. Appleman (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 16 h 21 min

    Ça devient vraiment la dictate là! Je ne reconnais plus l’esprit libre
    d’Apple d’il y a quelque années…

  3. Joël Jacquard (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 15 h 44 min

    J’ai toujours accepté les nouvelles CGU mais j’imagine que si je refuse, je
    ne peux plus télécharger … Non ? Et si c’est le cas, c’est de l’abus de
    pouvoir et prendre les clients en otage.

  4. Marton (posté avec l'application iFon.fr)

    23 février 2011 à 8 h 21 min

    Nous allons dans le même sens, Patrick, mais pour un mec qui a écrit un
    livre, tu pourrais éviter le "si je sortirais"…

    Ceci étant dit, qui a dit Mort d’Apple ? Arf, mort de rire oui…

  5. iStaff (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 15 h 49 min

    Hum, ce changement la concerne moins le client que les éditeurs, pas certain
    qu’il ait fait l’objet de changements dans les CGU.
    Mais oui, pas d’acceptation de CGU, pas d’acces a l’AppStore, logique 😉

  6. Macbenoit (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 21 h 27 min

    Il refont les meme erreurs du passé, système fermé, marketing obscure… Le
    douter tombera aussitôt l’innovation passée. A un moment l’avance d’Apple va
    s’amenuir
    Au fait boue avez vu que l’on sait maintenant quelles sont les app que l’on a
    deja acheté ? Au lieu et place de acheter il y a écrit installer … Top

  7. Patrick (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 16 h 43 min

    Oui, la taxe Apple est un acte dictatorial sans précédent. Prendre 30% du
    prix de vente HT pour la distribution des revues est horrible. On devrais en
    revenir aux bonnes vieilles méthodes traditionnelles oú les réseaux de
    distribution ne prennent que 60% à 65%, tout en laissant les coûts de
    fabrication aux éditeurs !

  8. Cagouillard

    22 février 2011 à 23 h 32 min

    Mort d’Apple

    Apple pèche encore une fois par ce qui l’a tué : système fermé et conditions
    de vente de plus en plus intolérables. Une porte ouverte pour Honeycomb !!!

  9. Hazzgard

    22 février 2011 à 16 h 27 min

    A une époque où des dictatures presque centenaires tombent, une s’élève à
    nouveau et tente d’imposer sa vision du monde à tous. J’ai eu l’iphone 1, puis
    le 4. La seule chose qui me fait rester chez Apple c’est le nombre d’apps que
    j’ai eu pas cher voir gratuitement et que j’utilise fréquemment. Mais le
    prochain ne sera plus Apple, la concurrence est là et offre plus de liberté. A
    force d’imposer sa volonté, les développeurs vont aller voir ailleurs si il
    peuvent faire autant de fric que sur l’appstore. Ce n’est que supposition, mais
    d’ici 5 ans l’iPhone ne sera plus ou sera de nouveau un petit acteur du marché
    des smartphones.

  10. Patrick (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 23 h 40 min

    Il y a 15 ans j’ai écrit un livre sur la programmation des jeux vidéo sur
    Pc, édité par Sybex, moyennant 8% de droits d’auteur, montant classique dans
    l’édition. J’ai été payé DEUX ANS aprés la sortie de l’ouvrage !

    Le même type d’ouvrage vendus sur l’AppStore à un prix 7 FOIS inférieure que
    la version papier me rapporterais autant d’argent à chaque vente !

    De plus, Apple me verserais les ventes à la fin de chaque mois, et non pas 2
    ans plus tard !

    Alors le terme de dictature Apple pour la distribution de contenu numérique
    me parait un peu exagéré.

    Si je sortirais le même type d’ouvrage sur l’AppStore en version numérique,
    à un prix 7 FOIS INFERIEURE à la version papier, je toucherais la même somme
    pour chaque vente

  11. Marton (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 22 h 01 min

    Si je propose un produit sur le marché, ai-je le droit d’en jouir et d’en
    tirer des bénéfices ?
    Ai-je le droit de décider des règles de son utilisation ?
    J’ai un appartement, est-ce à mon futur locataire de décider de son loyer
    ?
    J’ai un terrain, tout promoteur peut-il y construire gratuitement sans mon
    consentement ?

    Les éditeurs veulent profiter du support ? Est-ce à eux de décider du prix à
    payer ? Si cela leur parait trop cher, ils peuvent s’en passer.

    Même attitude de mon coté, si les services me paraissent trop couteux, je
    m’en passe.

    Une dictature… Non mais…
    Ceux qui possèdent Apple décident de ce qu’ils vendent, et à quel prix. Au même
    titre que vous, messieurs-dames, décidez de qui peut se permettre de rentrer
    chez vous pour boire un café.

    Rappelons nous qu’une entreprise ne nous doit rien, au même titre que nous
    ne lui devons rien.
    Elle ne nous doit pas de cadeau ou de ristourne, ou de prix bas, comme nous ne
    lui devons pas d’acheter ses produits.
    On peut rappeler qu’il ne s’agit en rien d’articles de première
    nécessité…

  12. Marton (posté avec l'application iFon.fr)

    22 février 2011 à 22 h 02 min

    Macbenoit, c’est pas nouveau…

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans