Suivez-nous

Applications

L’App Store devient de plus en plus dur avec les développeurs

Le marché du dating est notamment visé par une mise à jour des règles que les éditeurs doivent respecter pour voir leurs programmes approuvés sur iOS.

Il y a

le

App Store
© Unsplash / Xavier Wendling / Apple / iPhon.fr

Apple change régulièrement les conditions d’utilisation de son magasin d’applications pour des raisons de sécurité, de revenu ou encore de mise en conformité avec la législation. Cette fois-ci, une nouvelle itération du texte vient donc d’être publiée, et celle-ci est valable pour tous les pays. Vous pouvez accéder à la version complète à cette adresse.

Parmi les différences notables avec 2019, on notera notamment davantage de restrictions en ce qui concerne les apps acceptées lors du processus de validation, un atout pour maximiser les bénéfices des achats in-app et une obligation supplémentaire à prendre en compte pour les identifications.

Le détail des nouveautés

Pour commencer, les plateformes de rencontre de type Tinder, Madly ou Once seront désormais beaucoup plus surveillées. En effet, Apple considère qu’il y en a déjà beaucoup trop sur l’App Store, et les nouveaux arrivants devront procurer une expérience « unique » et de « haute qualité » pour se voir acceptés sur iOS. Ce qui vaut aussi pour la voyance, qui n’a aucune base scientifique, ou les lampes-torche, dont on peut se passer grâce au flash LED de l’iPhone.

Ensuite, les notifications peuvent maintenant accueillir de la publicité. Un moyen idéal pour les entreprises de faire de l’upselling, mais qui risque de faire hurler tous les défenseurs de la vie privée. On sait effectivement que ce procédé se base sur la collecte de données pour cibler les prospects, ce à quoi s’oppose publiquement Cupertino.

De plus, tout ce qui concerne les secteurs très régulés comme le transport aérien, la banque, les finances ou encore la santé a dorénavant l’impossibilité d’être soumis par un indépendant. Il est ainsi nécessaire de passer par une société déclarée. Enfin, toutes les apps proposant de se connecter avec un autre compte (Facebook, Amazon, Twitter, Google…) doivent à partir d’aujourd’hui offrir aussi la possibilité de le faire avec un email iCloud. Il n’y a plus qu’à attendre la réaction de l’Europe face à cette pratique qu’elle pourrait juger anticoncurrentielle.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. User1504850889284 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    5 mars 2020 à 11 h 41 min

    Faudra m’expliquer en quoi donner une possibilité de connexion en plus est anti concurrentiel ? 🤨

  2. Birlou (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    5 mars 2020 à 12 h 07 min

    De la publicité dans les notifications ?
    Cela va être une excellente occasion de le débarrasser des apps qui ne vont pas s’embarrasser, elles, à m’inonder de ces pubs

  3. Lecteur-1525294428 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    5 mars 2020 à 16 h 58 min

    Pays capitaliste = lois de la jungle, ceux qui ne sont pas satisfait n’auront qu’à aller chez huwaie store

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans