Suivez-nous

Actualités

App Store : le modèle des apps payantes bousculé par le Freemium

Il y a

 

le

 

iap-1.jpg Depuis son lancement en 2008
l’App Store a beaucoup changé et notre manière de
l’appréhender également. Pour s’en rendre compte, il suffit de prendre le temps
de regarder en arrière pendant quelques instants.

Passant du règne de l’appli payante à celui de la gratuité,
il n’est pas toujours facile pour les développeurs de trouver un bon moyen de
voir leur travail rémunéré à sa juste valeur. À l’occasion du lancement de sa
nouvelle appli, l’un d’entre eux s’est confié et nous pointe les
évolutions de l’App Store
 :

De premium à freemium…

Pour espérer gagner de l’argent, les développeurs ont tout d’abord opté pour
le modèle payant. Simple, ce modèle a un défaut majeur puisqu’une fois l’appli
payée toutes les mises à jour sont gratuites. Le développeur ne peut donc plus
espérer empocher de l’argent à plus long terme.

Pour continuer à être rémunéré, il n’a d’autre choix que de créer
régulièrement une nouvelle application payante afin de la publier sur l’App
Store.

Peu à peu, une autre vision a commencé à s’imposer : le
freemium.
Dans ce cas, le développeur choisit de proposer gratuitement
son application.Une fois installée dans son iPhone, l’utilisateur découvre
qu’il peut réaliser des achats optionnels pour, au choix, aller plus loin, plus
vite… le développeur peut ainsi, via ces achats réguliers, compter sur une
rémunération plus régulière et à plus long terme. C’est ainsi que le Freemium a envahi
littéralement l’App Store ces derniers temps
. Mais cette invasion n’est pas
sans conséquence.

Le lancement parfait…

David Barnard, un développeur assez connu outre Atlantique à qui l’on doit
notamment Launch Center Pro a lancé sa dernière appli baptisée Perfect Weather
juste en même temps qu’iOS 7. Bien
accueillie, l’appli qui coute 2,99$ a été reprise sur de nombreux sites et mise
en avant dans plusieurs classements et même sur l’App Store. Résultat, la voici
qui se hisse jusqu’à la sixième place de l’App Store US. Une sacrée performance
que le développeur avait également réussi à atteindre avec son appli
précédente.

Puisque les deux applis sont arrivées en 6e position dès le premier jour, le
développeur décide d’aller comparer les revenus générés par chacune d’entre
elles. A sa grande surprise, sa dernière création pourtant au même prix
que l’autre lors de son lancement a généré 4 fois moins de
téléchargements.

Fort de ce constat, David Barnard doit se rendre à l’évidence :
aujourd’hui, atteindre les hauteurs de l’App Store est plus facile
qu’auparavant ! Évidemment, il n’est pas seul et nombreux sont les
développeurs qui ont eu le regret de faire le même constat aux US, mais
également ici en Europe. Certains vont même jusqu’à dire que le modèle
payant est mort.

La faute au freemium ?

Si les téléchargements sont moins nombreux, c’est qu’il se vend logiquement
moins d’application. Mais pourquoi ?

Lorsque l’on s’attarde sur les statistiques fournies par des sociétés
spécialisées dans l’étude de l’App Store comme Distimo ou App Annie, il ne fait
aucun doute que les revenus générés par l’App Store sont en
augmentation.
La raison de ce changement n’est donc pas à chercher du
côté du porte-monnaie des utilisateurs.

iap-2.jpg

Évidemment, tous les regards se tournent vers le modèle freemium apparu dès
2009. Depuis cette date, les achats dans l’application n’ont fait
qu’augmenter
et peu à peu, ces applications mi-gratuites mi-payantes
sont devenues la norme. Plutôt que d’obliger l’utilisateur à s’acheter une
bonne fois pour toutes une application, les développeurs ont choisi de lui
offrir une appli et de l’inviter à acheter de nouvelles fonctionnalités, des
niveaux supplémentaires, la suppression de la pub…

En mars dernier, une étude a décidé de s’intéresser de plus prêt au
phénomène freemium et a montré qu’en février 2013, 76% des revenus
générés sur l’App Store US l’ont été grâce aux achats in
app.

iap-3.jpg

Quelle(s) solution(s) pour la suite ?

Selon David Barnard, pour réussir avec le freemium, plusieurs facteurs
doivent être réunis : un nombre de téléchargements et un taux de
conversion élevé et surtout des revenus récurrents. Candy Crush
Saga
est l’exemple idéal de ce genre de réussite qui n’est
pourtant pas accessible à tous.

Pour la prochaine version de LaunchCenter pro, le développeur a imaginé
une nouvelle stratégie. Évidemment, les utilisateurs existants
pourront effectuer la mise à jour gratuitement. Pour les autres le prix va
grimper petit à petit allant de 2,99 $ jusqu’à 4,99 $. Le développeur a décidé
de faire payer à sa manière pour les nouveautés. Il a évidemment pensé à créer
tout simplement une seconde appli, mais il est assez difficile dans ce cas de
faire passer les utilisateurs, souvent mécontents, de l’une à l’autre.

Pour conclure

Vous l’avez compris, pour continuer à vivre de leurs applis, les
développeurs qui optent pour le modèle payant doivent aujourd’hui redoubler
d’effort pour ne pas simplement figurer, mais également rester dans les
premières places de l’App Store afin de s’assurer des revenus suffisant.

Arriveront-ils à resister ou devront-ils céder aux sirènes du
freemium signant ainsi la fin des applis payantes
 ? L’avenir nous
le dira. En attendant de votre côté préférez-vous une app payante ou une fausse
gratuite ?

Si l’on en croit les résultats de
notre sondage
, les achats In App ne sont pas souvent à votre gout.
Est-ce toujours le cas ?

source

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis
16 Commentaires

16 Commentaires

  1. Zooropalg (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 13 h 36 min

    Les achats in-app ne me gênent pas surtout pour enlever la pub.

  2. Olivierm26 (posté avec l'application iFon.fr)

    9 octobre 2013 à 14 h 09 min

    Et la pub qui défile dans la majorité des applis, elle n’est pas gratuite
    !!! C’est donc une source de revenus !!! Les développeurs sont à mettre dans le
    même panier que certains artistes…ils n’ont qu’à faire l’émission vis ma vie
    avec le petit chinois qui fabrique les iPhones ou n’importe quel ouvrier qui
    travaille sur le territoire français…. On en reparlera après!!! Il faut
    qu’ils arrêtent de pleurer gratuit ou pas gratuit. Lorsque vous achetez un
    vélo, vous le payez desuite et éventuellement s il y a des évolutions de type
    un nouveau Klaxon vous passez a la caisse après… CQFD c’est tout mais ce qui
    n’est pas tolérable c’est les développeurs qui stoppent une appli qui a été
    vendu à plus d1 millions d’utilisateurs et forcent les gens à passer sur une
    autre appli (reeder) quitté à arrêter le suivi de l’application en cours (et la
    palme revient donc à bento >> filemaker filiale d’Apple !!!) cela
    mériterait des class action!

  3. DG33600 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 13 h 54 min

    2 achats in-App pour ma part :
    – iCoyote
    -MacG/iGen (oups)
    Le reste c’est gratuites, ou payantes sans pub.

  4. gaki76

    9 octobre 2013 à 14 h 16 min

    le modèle freemium peut être scandaleux (sur ps3, xbox et smartphones de
    tous genres). je joue en ce moment à real racing 3. et bien, je ne jouerais
    plus jamais à real racing 3. je prends ce jeu en exemple car c’est juste une
    pompe à fric déguisé en jeu vidéo. on ne gagne jamais assez d’argent pour
    pouvoir continuer (qu’importe le niveau de difficulté et la dextérité du
    pilote). j’ai avancé jusqu’au niveau pro-am et l’évidence s’est faite. ou alors
    on joue une centaine de parties sur les niveaux qui rapportent le plus pour
    pouvoir customiser sa voiture (et en acheter d’autres par la suite) ou alors on
    passe par la caisse, le fameux achat in-app. tout est fait dans ce sens pour
    pousser le joueur frustré et impatient de ne pouvoir avancer, à débourser.
    c’est juste scandaleux. sans compter les mises à jour qui rajoutent des courses
    sur une compétition déjà finie, obligeant à débourser des pièces d’or une fois
    de plus.
    il y a bien entendu d’autres soluces moins glorieuses pour avancer mais ceci
    est une autre histoire.
    je suis déçu par electronics arts et firemonkeys. leur politique de freemium
    est juste scandaleuse pour un simple jeu vidéo. cela finira par des plaintes
    auprès des assocs de consommateurs. conclusion : se méfier maintenant des
    nouveautés qui sont "gratuits" sur l’app store.
    je retourne à mon asphalt 7.

  5. CrashOver1D

    9 octobre 2013 à 14 h 34 min

    * Je suis attaché aux applications payants ou ensuite on a un vrais accès
    complet et un jeu identique pour tous les joueurs (avec tolérance pour des
    achats in-apps fun/cosmétique qui n’influent pas sur le gameplay dans le cas
    d’un jeu)
    * Je ne suis pas contre les "Freemium Demo" ou l’appli est gratuite pour test
    et son déverrouillage en "One Shot" (un achat) est disponible en in-app
    * Les freemium ou l’avancement est dépendant (ou fortement avantageux) des
    achats in-app ne passent pas par mes devices, boycott complet pour ma part
    (Candy Crush Saga & autres du genre en tête de file)

  6. dom-albert (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 18 h 10 min

    En fait , tout dépend essentiellement de la qualité d’une application et de
    sa capacité à nous captiver . Certaines applis sont chères ( ex . celles
    d’astronomie ) mais ce qu’elles nous apportent justifie leur prix . Et il faut
    bien dire que la plupart des petits jeux sympas , ou bon nombre d’applications
    , sont proposés à des prix modiques ( 0,89 ou 1,79 € ) . Et puis , il y a
    celles qui deviennent gratuites , question de patience … Sans compter celles
    qui sont et restent gratuites et excellentes ( ex . applis météo ) .

  7. Paulo1040 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 19 h 38 min

    @olivierm26 tout a fait d accord avec toi pour moi ces apps sont une aubaine
    pour certains opportunistes qui profitent de la crédulité des gens. Perso mise
    à part angry birds toutes mes applis ont étés téléchargées gratuitement et
    notamment la fameuse runtastic pro qui Grace a INFO-FR a été gratuite un temps.
    Merci d ailleurs à cette app qui permet de nous tenir informés en temps
    réel

  8. Pierre (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 19 h 37 min

    Moi j’ai dépensé 1,58€ depuis trois ans que j’ai un iDevice, et c’était au
    tout début. Sinon j’attends patiemment que les apps passent en promo, ou je me
    contente des versions gratuites. Je suis pas contre le freemium car ça permet
    d’utiliser gratuitement des apps qui seraient payantes sinon. Après ça dépend
    de comment c’est dosé; s’il est trop invasif, le freemium empoisonne l’app et
    en général elle se retrouve assez vite supprimée de mon iPhone…

  9. Seb88 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 20 h 37 min

    J’ai acheté il y a quelque années l’application "Se coucher moins
    bête".
    Depuis, elle est passé gratuite et je me tape la pub.

  10. steph2k4 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    9 octobre 2013 à 20 h 49 min

    Perso j’aime bien les frémi ils surtout quand il ne s’agit pas de jeux, ça
    permet de tester une app gratuitement et si elle correspond aux attentes on
    achète la version complète.
    En plus, c’est un moyen pour les développeurs de lutter contre le piratage sur
    les idevices jailbreakés.

  11. Dansas (posté avec l'application iFon.fr HD)

    9 octobre 2013 à 21 h 18 min

    Totalement contre le freemium, soit une appli est totalement gratuite ou
    totalement payante, pas entre deux.

  12. frenchguy12 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    10 octobre 2013 à 0 h 22 min

    +1 @gaki76 et &dansas

    Soit c’est gratuit, soit c’est (une fois pour toute) payant.

    Je n’ai aucun problème à acheter une Appli 5 €.

    Le freemium est particulièrement désagréable pour les jeux vidéo où (1) la
    difficulté n’est pas dosée en fonction de l’expérience de jeu mais pour
    contraindre à l’achat (ou faut être au chômage et n’avoir que ça à faire de
    recommencer telle ou telle course ou d’attendre tant de minutes) (2) et permets
    une progression par l’argent et non par la compétence du joueur, ce qui est
    totalement contraire à l’esprit du jeux vidéo.

    A ce sujet -> le mode multi de GTA 5 (les riches ou les nuls pourront se
    payer un tank quand vous commencerez avec un lance pierre …)

  13. Zevipad

    10 octobre 2013 à 5 h 00 min

    Perso, je dirais qu’il y a freemium et freemium.
    Celui qui respecte le jeu, pas de soucis. Celui qui en modifie le cheminement
    de base m’énerve au plus haut point.

    Maintenant c’est toujours au consommateur de faire son choix. La majorité
    est maitre 🙂

  14. skyliner (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    10 octobre 2013 à 11 h 20 min

    Les app in Ça ne me dérange pas tant qu’on puisse toujours utiliser et
    avancer normalement dans l’application. Car sinon il vaut mieux qu’elle soit
    payante (l’appli)

  15. Lex (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    10 octobre 2013 à 10 h 15 min

    Ce qui est pénible avec ce système c’est que l’on commence a jouer et la
    tout est beau ça marche top on s’attache au jeu et après avoir jouer x jours x
    mois on peu plus avancer …. A part payer et c’est vraiment dommage
    Il faudrait que soit indiquer dans ce cas qu’il sera impossible d’avoir le jeu
    en entier ….

  16. Brunlich (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    11 octobre 2013 à 6 h 51 min

    Ça fait 4 ans que j’ai un iphone et je n’ai jamais dépensé 1€.
    Si un freemium bloque l’avancée du jeu pour obliger à payer, je vire l’appli et
    je passe à une autre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *