Suivez-nous

Apple

Apple critiqué pour avoir cédé à la censure chinoise

Plusieurs politiciens américains s’en sont pris à Apple après que la marque à la pomme ait accepté de se plier à la censure chinoise.

Il y a

le

Apple logo
© Pexels / zhang kaiyv

Il y a quelques jours, Apple a accepté de supprimer une application controversée de son App Store suite aux vives critiques d’un média chinois. Dans un article dédié, ce dernier indiquait que la marque à la pomme se faisait complice des « émeutiers » de Hong Kong en leur permettant de voir où se situaient les forces de l’ordre dans les rues et la ville.

La société américaine s’est donc débarrassée du service HKmap et de BackupHK, une application similaire.

Apple appelé à faire passer ses valeurs avant la « logique marchande »

Si cela a certainement plu à la Chine, ce sont certains politiciens américains qui n’ont pas été satisfaits de voir Apple se plier aux souhaits de Pékin de la sorte. Pour sa part, la société américaine avait réitéré sa position en indiquant, via son PDG, que l’application HKmap était « utilisée par des individus violents pour cibler la police ou commettre des actions illégales là où elle est absente ».

Malgré tout, Apple n’a pas réussi à convaincre totalement, si bien que plusieurs parlementaires américains ont fait part de leurs inquiétudes, invitant la marque à la pomme à faire passer ses valeurs au-delà des demandes du gouvernement chinois.

Comme l’indiquent certains politiciens, dont le sénateur républicain Ted Cruz, ce n’est pas la première fois que la firme dirigée par Tim Cook se plie aux requêtes de la Chine en acceptant la censure. Outre les VPN qu’elle a supprimés de son App Store en Chine, la marque aurait retiré « plus de 2200 applications en Chine ».

Pour rappel, ces VPN étaient utilisés par de nombreux utilisateurs chinois pour pouvoir passer outre le Grand Firewall de Chine, un dispositif visant à suivre la navigation des internautes tout en bloquant l’accès à certaines plateformes. De la même façon, de nombreux services américains sont interdits sur le territoire, à l’exemple de Facebook et Google, grands absents occidentaux.

Apple n’a pas souhaité commenter la requête des politiciens américains.

Apple critiqué pour avoir cédé à la censure chinoise 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE
5 Commentaires

5 Commentaires

  1. User1474054458729 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    22 octobre 2019 à 14 h 17 min

    Cook s’est mis à genoux devant Pekin vs potentiel de 50 G$ du marché. L’éthique passe après…

  2. User1473370485263 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    22 octobre 2019 à 20 h 09 min

    Une boîte comme Apple qui a toute sa main D’œuvre et fabrication qu’en chine, même si elle commence à fabriquer dans d’autres pays (mais ça va prendre encore des années ) et son plus gros chiffre d’affaires dans le monde. Ils sont sympas les politiciens, mais ils feraient quoi eux? là même chose pour ne pas tout perdre. La politique c’est de trouver des compromis et les affaires c’est la même chose. Tu en donne un peu, je t’en donne un peu. On ferait tous pareil. Les belles paroles c’est une chose, les appliquer, bcp plus compliqué. C’est la Chine en face, pas le Luxembourg

  3. Chloé (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    23 octobre 2019 à 0 h 35 min

    Je n’ai aucune sympathie pour cette Chine devenue le nombril du monde par cette mondialisation et surconsommation. Néanmoins, cette Raaaace de fainéant de politique me fait bien marrer.
    Je serai curieuse de les voir à la place d’Apple…

  4. Borf

    23 octobre 2019 à 0 h 37 min

    Euh vous trouvez ca ethique une application de suivi de la police quelque soit le pays ?
    Drole de vision de nos democraties

  5. Cala (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    23 octobre 2019 à 8 h 24 min

    Aux USA APPLE fait le mariole quand la police exige de déverrouiller un téléphone car c’est une démocratie mais chie dans son froc en Chine. Vu les emplois créés APPLE pourrait tenter le bras de fer aussi et laisser filer des applications avec des Trous comme celles qui nous flicaient en douce type FB et le scandale Analatica.
    Les enjeux financiers sont importants mais si on commence à s’aplatir devant le pognon on fera les JO et la Coupe du monde foot tous les ans en Chine et au Qatar alternativement si ça continue et le Luxembourg ne pourra pas s’aligner 😊

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans