Suivez-nous

Applications

L’app HeartWatch dévoile les détails de la fréquence cardiaque mesurée par l’Apple Watch

Il y a

 

le

 

HeartWatch-iphone-3.jpgAvec l’application santé, Apple a créé une
banque de données qui regroupe l’ensemble de nos enregistrements dans divers
domaines et sur de très longues pèriodes. Mais, l’appli Santé livrée en
standard dans iOS il n’est pas forcément pratique pour en extraire des données
précises, sauf aller lire des données chiffrées plutôt rebutantes. En
particulier, la montre d’Apple récupère les valeurs de la fréquence cardiaque
toute la journée, ceci que l’on soit au repos ou lors d’un effort. Avec
l’application HeartWatch, il devient possible d’accéder en profondeur à ces
données, d’une manière claire et lisible notamment grâce à des couleurs.

En avant pour une plongée dans les valeurs de la fréquence cardiaque grâce à
!ne application qui jongle avec les chiffres !

Avec cette application, il faut le savoir, ce n’est rien d’autre qu’un
accès à l’ensemble des données de santé relative au pulsations
cardiaques qui est affiché
. Autrement dit, l’appli ne mesure rien,
elle se contente d’aller utiliser ce qui est stocké dans la mémoire d
el’iPhone, à la rubrique santé. On devrait pouvoir profiter de ces informations
directement avec l’appli d’Apple. Mais en pratique, il est très difficile de
voir quelle a été la pulsation cardiaque à certains moment de la journée, de
voir combien de temps on a été dans certaines zones de travail ou de repos.

HeartWatch-iphone-1.jpg

Dans HeartWatch, toute la différence avec ce que propose Apple est logé dans
la présentation des données. Après avoir accepté de consulter les données
Santé, c’est un calendrier, avec chaque jour de la semaine et la possibilité de
zoomer sur l’un de ces jours qui est constitué et affiché. Ensuite,
l’application ayant au préalable collecté l’âge de l’utilisateur, affiche des
informations relatives aux durées passées dans différentes zones d’effort ou de
repos (en terme de fréquence cardiaque).

C’est ainsi qu’une zone est dédiée à la fréquence au réveil. Pour celle-ci
il faut enfiler la montre le matin avant de se lever. Les variations par
rapport à la moyenne sur une semaine et par rapport à la veille sont par
exemple disponibles.

HeartWatch-iphone-2.jpg

Et ainsi de suite, des stats pour les périodes d’activité standard ou encore
durant l’exercice sont présentées de manière similaire : en couleur par
zone et de manière chiffrée, comparée en pourcentages. On peut ainsi voir
clairement le mini et le maxi de sa fréquence cardiaque durant un effort, ainsi
que l’heure à laquelle ces valeurs ont été atteintes. Une répartition des
durées par zone d’effort est également présentée.

Il est également possible de voir le détail de l’évolution minute par minute
si on le souhaite, pour peu que l’information ait été captée.

Une vue mensuelle permet de voir l’évolution des valeurs mini/maxi, au
réveil ou encore lors d’une activité standard. Là encore, des codes couleur
permettent de rapidement détecter des valeurs différentes. On note sur cet
écran un choix de présentation qui peut surprendre par rapport à un agenda
classique : les jours de la semaine sont en ligne et les derniers jours à
gauche. Mais ceci est bien pensé, car si l’on a l’habitude de faire du sport
régulièrement certains jours de la semaine, ceux-ci sont comparable d’un coup
d’oeil sur une ligne.

Notons également la possibilité de recevoir des alertes lorsque la fréquence
mesurée dépasse certaines valeurs (basses), un rapport des fréquences au réveil
et un résumé journalier. Enfin, pour ceux qui gardent la montre la nuit et donc
mesurent leur fréquence cardiaque à ce moment là, l’app prend en charge ces
mesures.

Au final, on a ici une application qui ne fait qu’utiliser ce que le
la machine connait déjà
, mais elle le fait très bien, avec beaucoup
plus de finesse et de détails que ce que propose Apple. Attention le tout est
en anglais, mais l’auteur nous a certifié que la traduction française allais
bientôt arriver. On note que l’on a évoqué ici l’Apple Watch, mais d’autres
capteurs sont certainement compatibles, il faut néanmoins qu’ils alimentent
HealthKit, la base de donnée centralisée d’iOS.

L’appli ne s’adressera pas à l’utilisateur lambda qui va se satisfaire de ce
que propose l’app Santé, mais à celui qui souhaite surveiller de près ces
paramètres, soit sur recommandation médicale ou en tant que sportif pour voir
si un entrainement permet d’améliorer son "cardio".

Une app et une représentation qui gagneraient à être intégrés en standard,
mais en son absence, cela montre la richesse du principe adopté par
Apple pour Healthkit
 : un stockage de données très complet,
mis à disposition des développeurs et de leur imagination,
pour fabriquer des applications qui en tirent parti !

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *