Suivez-nous

Jeux

L’excellent jeu Reigns est de retour avec “Her Majesty” : on a aimé se prendre pour une reine ! Disponible sur iPhone et iPad

Il y a

 

le

 

suite-jeu-reigns-her-majesty-decision-cartes-iphone-ipad1.jpgAprès
Reigns sorti en 2016 et testé
dans nos colonnes
, les studios français de Nerial sont de
retour avec une suite, Reigns: Her Majesty. Alors que dans le
premier opus, le joueur incarnerait le souverain d’un peuple d’un royaume
inconnu, dans ce nouvel épisode, c’est la reine qui devient le personnage
central de l’histoire. Toujours avec le même principe, il va falloir gérer les
3 entités de grande influence que sont l’armée, le clergé et
le peuple, en plus de garder un oeil sur les caisses de l’état monarchique.
Nouvelles cartes, nouveaux mécanismes, nouvelles interactions et plein de
surprises à découvrir dans ce nouveau jeu où l’aventure se dessine au
fil de chaque nouvelle prise de décision :

À l’instar du jeu Reigns sorti l’année dernière, le joueur voit s’approcher
de lui différents représentants et personnage importants, comme le roi, le chef
des armées, le bouffon, parfois aussi des fermiers ou encore des chefs de
royaumes voisins, pas toujours des plus amicaux d’ailleurs.


suite-jeu-reigns-her-majesty-decision-cartes-iphone-ipad2.jpg

Chacun d’entre eux peut avoir une ou plusieurs requêtes auxquelles il va
falloir répondre, généralement à l’aide d’un choix à la simple dualité
"d’accord"/"pas d’accord".

Toutes ces décisions ont un impact direct sur les 4 jauges correspondant aux
4 piliers du royaume décrits plus haut : l’armée, l’argent, la religion et
la satisfaction du peuple.

Si l’une de ces jauges atteint le niveau zéro, son règne se
termine
. Idem si l’une d’entre elles atteint son
maximum ! Pour autant, la mort de son personnage ne
signifie pas la fin de la partie, en ce sens que le joueur incarne alors la
nouvelle femme du roi dans une continuité sans pitié.


suite-jeu-reigns-her-majesty-decision-cartes-iphone-ipad3.jpg

L’idée reste malgré tout de tenir le plus longtemps
possible sur le trône, à régner au mieux tout en tentant d’en savoir plus sur
différents mystères qui se trament en fil rouge en plus des tracas quotidiens
des intervenants.

Le principe reste donc le même que celui du premier jeu Reigns, avec un
contenu enrichi, il y a plus de cartes, de nouveaux
personnages, mais aussi de nouveaux mécanismes, comme des actions réalisables
sur certains protagonistes à l’aide d’objets récupérés au fil de l’aventure.
Musique et effets sonores ont en plus été améliorés pour pousser le jeu au
niveau supérieur en termes de qualité de réalisation.

Pour qui a apprécié l’épisode précédent, cette nouveauté devrait plaire tout
autant, avec des ajouts bienvenus. Pour les autres, nul besoin
d’avoir joué au jeu de 2016, il est possible de commencer directement avec
cette version Her Majesty. À noter que tout est en français
bien évidemment et que le jeu ne manque pas d’humour. La rejouabilité est de
plus assez conséquente. En bref, un vrai bon jeu pour cette
fin d’année 2017.

Ne manquez rien de l’actualité des jeux iOS avec iPhon.fr : sorties et tests récents

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

Rédacteur pour iPhon.fr, opérant parfois sous le pseudonyme de Snooz. Diplomé en techniques du son et en psychologie, mais aussi audiophile averti et grand navigateur sur la toile de l'internet. Pierre est tel Indiana Jones, à la recherche de l'astuce iOS perdue. Également utilisateur Mac de longue date, les appareils Apple n'ont en somme pour lui aucun secret. Pour me contacter : pierre[a]iphon.fr

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Copyright © 2020 iPhon

Apple, le logo Apple, iPod, iTunes et Mac sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États-Unis et dans d’autres pays. iPhone et MacBook Air sont des marques déposées d’Apple Inc. MobileMe est une marque de service d’Apple Inc iPhon.fr et son forum ne sont pas liés à Apple et les marques citées sont la propriété de leurs détenteurs respectifs.