Suivez-nous

Applications

Bataille pour le streaming musical : Spotify gêné par Apple Music pour les contrats à long terme

Il y a

 

le

 

spotify-30-millions-3.jpgSpotify, le géant du streaming de musique
en ligne commencerait-il à trembler face au raz de marée Apple Music ?
C’est en tout cas ce que pourraient laisser croire les derniers évènements.

Rémunérant les labels de manière plus gracieuse que son concurrent direct,
Apple Music ne faciliterait
pas les négociations entre Spotify et les ayants droit. Le service suédois se
doit de tenir le cap cependant, car même si son nombre d’abonnés payant est

deux fois plus grand que celui d’Apple Music
, ce dernier connait une
progression impressionnante ces derniers temps :

Et les nombreuses
exclusivités
obtenues régulièrement par Apple n’arrangent rien aux affaires
de Spotify : le dernier album "Blond" de Franck Ocean, disponible
uniquement sur Apple Music, ce qui sera aussi le cas du prochain album "Glory"
de Britney Spears.

apple-music-franck-ocean-endless-drake-2.jpg

Spotify ne semble pas pouvoir se battre à armes égales face à cette
offensive Apple Music
, d’autant plus que les temps sont difficiles
pour le service de streaming le plus utilisé, avec des négociations
pour le moment à l’arrêt avec les grands labels.

Dans le cadre de contrat à long terme, Universal Music Group, Warner
Music et Sony Music
peinent à trouver un arrangement avec Spotify.
Cela n’a pour le moment aucun impact pour l’utilisateur, puisque des contrats
sont mis en place dans l’urgence, mois après mois. Mais si aucun accord longue
durée n’est signé, les conséquences pourraient être plus graves.

spotify-30-millions-1.jpg

Tout est question de rémunération et de pourcentage obtenu.
Par exemple, Apple Music paye 58 % des revenus générés par la
plateforme aux labels, quand Spotify n’en est qu’à 55 %. Apple Music étant plus
généreux avec les labels, ces derniers aimeraient donc aussi tirer un peu plus
la couverture de leur côté chez les concurrents.

Mais avec ses 30 millions d’utilisateurs actifs, Spotify a encore
quelques arguments en sa faveur, et c’est avec optimiste que
la société et les labels pensent trouver rapidement de nouveaux accords. Il
n’empêche que la plateforme de streaming d’Apple, après
la dernière affaire de non-compétitivité
, ne cesse de titiller le géant
nordique.

Source

Apple Music
Par : Apple

Rédacteur pour iPhon.fr, opérant parfois sous le pseudonyme de Snooz. Diplomé en techniques du son et en psychologie, mais aussi audiophile averti et grand navigateur sur la toile de l'internet. Pierre est tel Indiana Jones, à la recherche de l'astuce iOS perdue. Également utilisateur Mac de longue date, les appareils Apple n'ont en somme pour lui aucun secret. Pour me contacter : pierre[a]iphon.fr

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Birlou (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    24 août 2016 à 14 h 05 min

    Apple Music, Spotify, Deezer, Qobuz Pandora, etc.
    Le paysage remplace petit à petit les disques, c’est vrai (pour le meilleur et
    pour le pire), mais est encore florissant de diversité.
    Je suis pour que les labels et artistes qui streament se lient avec le plus
    grand nombre possible de ces services. Et le moins d’exclusivité avec un.
    Car si l’un de ces serveurs prend trop d’avantage, il va absorber à terme le
    marché puis imposer ses conditions financières (ou pis, artistiques), et ça,
    les utilisateurs ne veulent pas.

  2. Sandra.mcc

    24 août 2016 à 14 h 29 min

    Quel dommage … Spotify est tellement mieux fait.

    Évidemment j’ai Spotify depuis pratiquement ses débuts, et je ne regrette
    pas ce choix pour le moment.

    Si jamais un jour mes artistes préférés refusent d’y figurer alors j’en
    serai tres peinée.

    Juste l’argent, toujours l’argent, encore l’argent.

    Apple est très fort à ce jeu la, et c’est l’expérience utilisateur globale
    qui en patie.

    Quel dommage, moi qui pensait que les artistes aimaient être écoutés par
    millions, et bien non, ils veulent être payés par millions….

  3. Balbodrorn

    24 août 2016 à 15 h 30 min

    Très chère et douce @Sandra.mcc 😉

    En fait le méchant dans l’histoire ce n’est pas Apple pour le coup (ni les
    artistes qui doivent vivre de leur travail). Historiquement Spotify avait
    réussi à négocier 55% avec les majors pour leur lancement alors qu’ils étaient
    les seuls et sont devenus les plus gros (et ils le sont encore) sur le marché
    du streaming.

    Or il se trouve que les contrats arrivent à échéance et que Spotify ne veux
    pas s’aligner sur les nouveaux tarifs de 58%, ceux d’Apple mais également ceux
    des autres.

    S’ajoute à ça, d’après ce qui se dit, le fait que Spotify n’a pas renégocié
    avec les majors leur offre famille récemment lancée pour contrer… Apple, et
    que ceux-ci l’ont mal pris.

    Donc oui, c’est une question d’argent, mais Apple n’y est pas pour grand
    chose, même si comme le dit l’article son poids fait maintenant pencher la
    balance et en particulier par rapport aux exclusivités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *