Suivez-nous

Actualités

Huawei veut sa place aux USA et poursuit la FCC en justice

Une nouvelle bataille dans la guerre économique entre USA et Chine.

Il y a

le

Smartphone Huawei sans Android
© Unsplash / Kamil Kot

Le fabricant de smartphones chinois a il y a quelques heures déposé une plainte en justice aux États-Unis contre la FCC, commission fédérale des communications, en quelque sorte l’organisation faisant autorité au niveau des télécommunications dans le pays.

Le constructeur asiatique attaque la FCC sur le fait que cette dernière l’ait dernièrement désigné, lui ainsi que ZTE, comme portant un risque de sécurité. Ainsi, sur l’ordre de la FCC, les opérateurs américains n’ont pas le droit d’utiliser du matériel de l’une ou l’autre des deux sociétés chinoises.

Song Liuping, le chef du département légal chez Huawei s’est exprimé sur l’affaire, en affirmant que Huawei est tout aussi sensible à la problématique de cybersécurité que les politiciens américains. Mais selon le haut placé, la FCC n’a à aucun moment vérifié dans la pratique si le matériel signé Huawei pouvait porter préjudice à la sécurité des télécommunications aux USA. Elle se baserait ainsi uniquement sur le fait que Huawei soit une entreprise chinoise.

Song Liuping considère la procédure enclenchée à l’égard de sa société comme une violation de la constitution américaine, ce qui a poussé à la plainte en justice.

De l’autre côté, le président de la FCC Ajit Pai a appuyé la décision de la commission voyant Huawei et ZTE comme des menaces de sécurité informatique. Il pense que l’utilisation de pièces fournies par ces deux constructeurs chinois peut notamment compromettre la sécurité du réseau 5G actuellement en déploiement aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Rappelons que Huawei souffre depuis le début d’année sur le marché US, suite au bannissement ordonné par Trump à l’égard du fabricant chinois. Ainsi, il n’a pas beaucoup de marge de manoeuvre outre-Atlantique. Il doit, pour nombre de ses action sur le sol américain, attendre l’amont des autorités du pays. Cela lui a notamment valu de perdre plusieurs partenaires importants, comme Qualcomm, mais aussi Google.

Reste à attendre désormais la décision de justice qui va résulter de la plainte exposée ci-dessus.

Huawei veut sa place aux USA et poursuit la FCC en justice 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE

Rédacteur pour iPhon.fr, opérant parfois sous le pseudonyme de Snooz. Diplomé en techniques du son et en psychologie, mais aussi audiophile averti et grand navigateur sur la toile de l'internet. Pierre est tel Indiana Jones, à la recherche de l'astuce iOS perdue. Également utilisateur Mac de longue date, les appareils Apple n'ont en somme pour lui aucun secret. Pour me contacter : pierre[a]iphon.fr

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. Lecteur-1570312326 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    6 décembre 2019 à 15 h 47 min

    Dégage

  2. Lecteur-1525294428 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    6 décembre 2019 à 15 h 55 min

    L’arroseur arrosé
    En France on a wiko c’est aussi fabriqué en Chine mais coté courage c’est français la FCC n’a rien à craindre

  3. Lecteur-1570312326 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    6 décembre 2019 à 21 h 20 min

    Que Ce chinois retourne chez lui et porte plainte à son gouvernement.

  4. Mike (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    7 décembre 2019 à 3 h 03 min

    Dans un sens, si on pouvait arrêter d’avoir du made in China, ce serait pas si mal. Et en effet, je vois mal vérifier chaque composant un à un qui provient de ce constructeur pour vérifier que tout est en ordre. Pour sûr que le matériel Quo sera envoyé pour vérification ne contiendra aucun mouchard. Mais par la suite ?!?!
    Je trouve la crainte justifiée. Enfin… Hâte de voir la suite de cette plainte.

  5. fransoa (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    7 décembre 2019 à 5 h 00 min

    C’est normal, depuis le temps qu’on attend de voir des preuves tangibles qui montre un réel risque d’espionnage et non pas juste des « on dit », en plein milieu d’une guerre commerciale qui rend les arguments des Etats-Unis très caducs.
    Pendant ce temps, Google, Facebook, … ne se gênent pas pour espionner leur clients. Pour preuve, je viens de commencer des cours de langue étrangère. Et tout d’un coup, je surprends une suggestion Youtube dans cette même langue à propos de sujets parlé pendant le cours (et nul part ailleurs). Ce qui signifie que Google ne se gêne pas pour écouter ses utilisateurs (et ce même si la fonction micro est désactivée pour Youtube, dans mes réglages).

  6. Lecteur-1525294428 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    7 décembre 2019 à 7 h 33 min

    Ils n’ont qu’à utiliser la méthode américaine : plainte et emprisonnement arbitraire puis menaces, procès et raquette c’est la panoplie des pourris puisants qui s’autoproclament démocrates, les français en font régulièrement les frais avec leur amis américains !

  7. André 34 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    8 décembre 2019 à 7 h 35 min

    @fransoa
    Impressionnant 🥶

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans