Suivez-nous

Actualités

Le réalisateur S. Soderbergh aime filmer avec un iPhone, il explique pourquoi

Il y a

le

Le réalisateur S. Soderbergh aime filmer avec un iPhone, il explique pourquoi 1
Le réalisateur S. Soderbergh aime filmer avec un iPhone, il explique pourquoi 2De plus en plus de réalisateurs connus se lance dans le court-métrage ou film tourné avec l’iPhone. Le premier à s’essayer à cet exercice fut Sean Baker en 2015 avec son film Tangerine tourné à l’iPhone 5s. Et l’an dernier, on peut mentionner le court-métrage « Détour » de Michel Gondry.
L’été dernier, nous vous parlions également de Steven Soderbergh, le réalisateur de Ocean’s Eleven qui avait tourné en secret un film avec l’iPhone se nommant « Unsane ». Il a tellement aimé l’expérience et le résultat qu’il a utilisé l’iPhone comme caméra principale pour réaliser deux autres films et il explique pourquoi il a fait ce choix.
Steven Soderbergh vient récemment de terminer le tournage d’un deuxième film avec l’iPhone 7 se nommant « Paranoïa » où l’histoire tourne autour d’une jeune femme coincée dans un institut psychiatrique sans pouvoir en sortir.
Il n’essaye pas de faire de la pub pour Apple, il se fiche de la marque de son outil, il prend juste celui qui lui convient le mieux et qui dispose des meilleures apps, dans ce cas il s’agit de l’iPhone 7 et de l’application Filmic Pro disponible ici sur l’App Store.
Il affirme que le gain de temps et d’argent est énorme lorsqu’il s’agit de filmer avec une caméra aussi maniable que l’iPhone, car il a juste besoin d’une équipe technique de douze personnes maximum et peut changer d’angle très rapidement en dix minutes. De plus, il peut utiliser un stabilisateur très léger comme ceux vus dans ce dossier bien moins lourds qu’une Steadycam.
Il a ainsi pu tourner Paranoïa en dix jours avec un budget très petit de 1,2 million de dollars, alors que cela aurait coûté vingt fois plus cher pour un petit tournage traditionnel aux États-Unis

Filmer avec l’iPhone ne signifie pas pour autant que n’importe qui peut s’improviser cinéaste, il y a tout un savoir-faire qui s’acquiert avec la pratique et les différents tournages concernant la valeur d’un plan, les mouvements de caméra, un bon cadrage et bien d’autres éléments qui participent à créer un bon film.

Il vient de terminer un troisième film « High flying Bird » avec l’iPhone 8 cette fois-ci, car ce modèle autorise un format anamorphique pour une diffusion sur un écran large. L’histoire tourne autour d’un agent sportif qui est en charge d’un jeune joueur de basket et qui remet en cause les pratiques de business de la NBA.

Le réalisateur S. Soderbergh aime filmer avec un iPhone, il explique pourquoi 3
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE

Rédacteur en chef adjoint, aussi connu sous le pseudo de Teza. Ancien journaliste dans les jeux vidéo, qui baigne dans la tech et les produits Apple depuis son tout premier iPhone 3GS en 2009. Il a depuis travaillé pour plusieurs sites tech américains et maintenant pour iPhon.fr. Accessoirement YouTubeur et spécialiste des produits Apple sur la chaine MobileAddict. Pour me contacter : maxime[a]iphon.fr

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans