Suivez-nous

Actualités

YouTube se voit infliger une amende pour violation de la vie privée des enfants

L’amende de la FTC contre Youtube Kids pose question. Le service de vidéo collectait des données personnelles pour cibler les publicités visionnées par un public en bas âge.

Il y a

le

Youtube
© Unsplash / Kon Karampelas

Cela fait quelques jours que le service destiné aux enfants « Youtube Kids » a droit à son propre site à part entière, distinct de la plateforme principale. Malgré des nouveautés mettant en avant l’analyse et la protection du contenu visionné par les enfants, Youtube va devoir essuyer une plaie auprès de la Federal Trade Commission (FTC). Une amende de plus de 150 millions de dollars a été accordée, alors que le service de Google a enfreint la loi sur la protection de la vie privée en ligne des enfants (COPPA) pendant plusieurs mois.

Pour beaucoup, le montant qui semble avoir été accordé entre la FTC et Youtube est jugé « bon marché ». Il faut dire que Youtube aurait notamment profité de son service Youtube Kids afin de proposer des publicités ciblées à des enfants en bas âge.

Une amende contre Youtube pour violation de la vie privée des enfants

Selon un rapport de Politico, YouTube a accepté de verser 150 à 200 millions de dollars au ministère de la Justice pour régler l’enquête de la FTC. L’infraction mentionnée est liée au fait que Youtube collectait des données sur le visionnage des enfants, sans en préciser l’action et l’objectif auprès des parents. Le but de la récupération de ces informations était de pouvoir servir des publicités ciblées aux jeunes internautes.

L’utilisation des données personnelles de ces jeunes utilisateurs n’est pas interdite, mais les textes de loi de la COPPA indiquent qu’il est interdit de ne pas en informer les responsables légaux, et leur donner le pouvoir de refuser la collecte. Dans le texte, que vous pouvez retrouver ici, un article mentionne qu’un site doit fournir « un moyen raisonnable pour un parent d’examiner les informations personnelles recueillies auprès d’un enfant et de refuser de permettre leur utilisation ou maintenance ultérieures ».

Youtube Kids

© Youtube Kids

Un montant jugé « scandaleux », pour une conduite inacceptable

Face à une loi indispensable pour garantir un minimum de cadre juridique face à une audience aussi jeune, encore faudrait-il que le montant des amendes soit assez dissuasif. Pour Jeff Chester, directeur exécutif du Center for Digital Democracy, « la peine aurait dû être d’au moins un demi-milliard de dollars. C’est scandaleux. Cela indique que vous pouvez en fait enfreindre une loi sur la protection de la vie privée et vous échapper en grande partie sans souci », indiquait l’homme à Politico.

A côté du montant de l’amende, d’autres préfèrent en juger l’efficacité de la loi dans son ensemble. Le sénateur Edward Markey du Massachusetts, qui a participé à la rédaction de la COPPA, a souhaité insister sur le fait qu’il faudrait empêcher de façon claire et nette les entreprises, à exploiter l’efficacité des publicités ciblées sur un public aussi jeune. « Les entreprises de tous types ont tout intérêt à rassembler et à monétiser des informations sur les enfants. Les informations personnelles concernant un enfant peuvent être exploitées pour accrocher les consommateurs pendant de nombreuses années. Il incombe donc à la FTC de faire respecter la loi fédérale et de faire échec à l’appétit sans cesse croissant pour les données relatives aux enfants », déclarait, à raison, l’homme membre du Parti démocrate, âgé de 73 ans.

YouTube se voit infliger une amende pour violation de la vie privée des enfants 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE

Rédacteur pour iPhon.fr. Passionné par le monde de la tech, des nouvelles technologies et de l'automobile. Photographe à ses heures perdues, et podcasteur.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Sam (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    3 septembre 2019 à 0 h 38 min

    On en parle de Chrome sur iPhone où l’on ne peut pas désactiver son fonctionnement en arrière plan ? Qui communique comme indiqué dans « Activité sur le Web et les applications » avec des app mobile

  2. 🍍 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    3 septembre 2019 à 6 h 59 min

    @Sam les web app sont à bannir, utilisez des navigateurs, votre vie privée

  3. 🍍 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    3 septembre 2019 à 6 h 59 min

    Est plus protégée.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans