Ce renouvellement n'indique pas pour autant si Apple va utiliser ou non ce métal dans ses futurs produits, mais, au moins, ne l'écarte t-il pas.

On a déjà vu passé de nombreux brevets autour de cet alliage qui montre une grande résistance à la corrosion ou encore à l'abrasion et une certaine élasticité, deux avantages non négligeables pour l'élaboration de futures batteries par exemple.

Ce matériau pourrait aussi être utilisé dans la conception du boîtier, mais l'outil de production qui permettrait de fabriquer cet alliage en grandes quantités n'est pas encore au point. Mais, comme l'indiquait en 2012 Atakan Parker, l'un des inventeurs du Liquid Metal, il faudrait entre 3 et 5 ans pour arriver à un tel résultat et la fenêtre de tir se rapproche donc inéluctablement. Apple pourrait donc avoir la même approche qu'avec le cristal de Saphir avec un investissement régulier pour mettre au point un outil de production fiable pour une utilisation effective en 2015.

Affaire toujours à suivre donc.


source


Vous aimez ? Partagez !