Un "amicus brief" permet à des personnes ou sociétés non impliquées directement dans l'affaire de soumettre des informations et documents à la cour qui serviront dans l'argumentation. Dans le cas présent, les amicus brief sont toutes en faveur d'Apple et reflètent la position de la Silicon Valley sur cette affaire.

16 nouvelles sociétés se sont regroupées pour déposer cet "amicus brief" devant la cour de justice, à savoir Airbnb, Atlassian, Automattic, Cloudflare, eBay, GitHub, Kickstarter, LinkedIn, Mapbox, Meetup, Reddit, Square, Squarespace, Twilio, Twitter et Wick.

Bien que Samsung se dit supporter de la position d'Apple sur la protection des données des utilisateurs, le constructeur coréen ne s'est pas engagé comme les autres sociétés en déposant une requête auprès de la cour de justice américaine.

Pour rappel, le FBI a effectué une requête auprès d'Apple pour forcer l'écriture d'un logiciel capable de débloquer l'iPhone de Fayed Farouk (le tueur de San Bernardino) et implicitement n'importe quel autre iPhone, ce qu'Apple refuse. La firme à la pomme considère à juste titre cela comme une menace pour la sécurité des données de millions d'utilisateurs d'iPhone, en particulier si ce logiciel tombait entre de mauvaises mains. De plus, cela créerait un précédent utilisable par d'autres gouvernements dans le monde.

Source, source

Vous aimez ? Partagez !