Il a la forme et la taille d’un détecteur de fumée classique, mais dispose d’une puce Bluetooth Low Energy pour une connexion continue à l'iPhone. La batterie interne est d’ailleurs certifiée pour une durée de vie de 10 ans.

eve-smoke-detecteur-fumee-homekit-1.jpg

Il est en fait doté de deux capteurs, l’un pour la chaleur, l’autre pour la fumée, chacun activable indépendamment l’un de l’autre. Ainsi, pour la cuisine, Eve conseille de désactiver le capteur de chaleur pour éviter les fausses alarmes lors d'une cuisson, par exemple.

Connecté HomeKit, le "Eve Smoke" peut donc à la fois alerter d’un départ de feu dans la maison avec une alarme bruyante, mais aussi avertir l’utilisateur sur son iPhone ou son iPad, même s’il n’est pas chez lui (à condition de disposer d’un pont HomeKit dans ce dernier cas, comme expliqué ici)

Sur le smartphone, plusieurs fonctions sont proposées. Il est notamment possible de vérifier les résultats des tests automatiques que réalise le capteur chaque jour, et ainsi s’assurer que tout fonctionne bien. Mais l’utilisateur peut aussi facilement stopper une alarme en cas de fausse alerte ou encore programmer des scènes pour par exemple allumer les lumières (connectées) de la maison en cas d’alerte détectée par le Smoke.

Enfin, dernier point notable, chaque boitier Smoke peut être connecté à un autre. Ainsi, quand un détecteur alerte d’un feu dans une pièce, les autres détecteurs de la maison relayent l’alerte également.

eve-smoke-detecteur-fumee-homekit-2.jpg

Concernant les caractéristiques purement techniques, le Eve Smoke émet une alarme d’une puissance de 85 dB à 3 m de distance et est conçu suivant les normes européennes "EN 14604" pour les dispositifs d’alarme de fumée.


À lire également, d'autres articles HomeKit, dont les dossiers et tests suivants :

Vous aimez ? Partagez !