En fait, si l’accord est déclaré frauduleux par la commission européenne, ce n’est pas Apple mais le gouvernement irlandais qui serait jugé pour non-respect de la loi. En revanche, Apple aura toujours à rendre les économies réalisées jusque là grâce à cet accord, et autant dire que cela risque de coûter cher.

apple-irlande.jpg

Seraient à rembourser, les 8 milliards de taxes économisées, mais aussi des montants additionnels liés aux taxes des différents pays d’Europe dans lesquels Apple a effectué des ventes, à des taux bien supérieurs à celui appliqué normalement par l’Irlande (12,5 %).

Récemment, la société de Cupertino soldait ses déboires fiscaux en Italie suite à une enquête du gouvernement italien à propos de taxes impayées à l’état transalpin.

À ce propos, Tim Cook est plutôt sensible, il n’hésite pas à parler de connerie politique lorsqu’on lui évoque les accusations d’évasion fiscale, justifiant cela par le fait que plus de deux tiers des revenus d’Apple sont effectués hors USA et que cela reviendrait trop cher de ramener ces revenus à l’intérieur, surtout en l’état actuel avec des taxes trop élevées appliquées par le gouvernement américain.

Source

Vous aimez ? Partagez !