gameloft.jpgEn février dernier, le groupe Vivendi lançait une offre publique d’achat (OPA) sur l’éditeur bien connu de jeux pour mobiles, Gameloft. Et cette OPA vient de s’achever vendredi avec la victoire de Vivendi, Gameloft est définitivement tombé dans l’escarcelle de Vivendi grâce à l’offre très généreuse de ce dernier.

Initialement, Vivendi qui possédait déjà 30 % du capital de Gameloft avait offert 6 euros par action, mais le groupe de Vincent Bolloré était progressivement monté jusqu’à 8 euros, une offre qui a fini par faire craquer Amber Capital, troisième actionnaire de Gameloft avec 15 %, permettant à Vivendi de posséder une majorité des parts de l’éditeur de jeux mobiles.

Le PDG et fondateur de Gameloft, Michel Guillemot, n’a rien pu faire pour empêcher cette prise de pouvoir, même avec le soutien de son frère, Yves Guillemot, le cofondateur et président de la société Ubisoft.

La prochain champ de bataille de la famille Guillemot va sûrement concerner Ubisoft, car Vivendi avait fait une entrée surprise au capital en octobre 2015, et Vincent Bolloré va probablement utiliser sa nouvelle acquisition (Gameloft) pour engager la discussion avec les frères sur le cas d’Ubisoft.

Pour rappel, Gameloft est un des plus grands éditeurs de jeux mobiles sur l’App Store, juste derrière Electronic Arts, mais devant l’éditeur King connu surtout pour Candy Crush. La société compte environ 6700 employés dans le monde et revendique plus de 700 millions de jeux téléchargés en 2014 avec des séries de jeux comme Modern Combat, Need For Speed, ou encore les Real Football.

Source

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Shakes et Fidget : un super jeu de rôle dans une ambiance style bande dessinée humoristique et satyrique, tout en Français. Acceptez les quêtes, gagnez les combats et rejoignez une guilde, noté 4,6 étoiles !, gratuit ici Shakes et Fidget iPhone et iPad est gratuit ici