Aux États-Unis, les banques américaines doivent verser 0,15% du montant de chaque transaction à Apple, tandis qu'en Chine, les banques doivent seulement verser 0,07% sur chaque transaction.

De plus, Apple a été soumis à une autre condition : la firme de Cupertino ne pourra commencer à toucher cet argent que dans deux ans.

Voilà un précédent qui va rendre les négociations compliquées avec les prochaines banques dans les pays où Apple veut importer sa solution de paiement mobile, dont la France, qui pourrait ne pas trop tarder d'après certaines rumeurs.

Source

Vous aimez ? Partagez !