En effet, selon le journal LesEchos.fr, la société de Cupertino aimerait lancer Apple Pay en France au plus vite, mais se heurterait aux banques et à leur demande quant à la rémunération récupérée lors des paiements réalisés par Apple Pay. Et alors qu’en Grande-Bretagne, Apple récupère 5 centimes du paiement moyen avec Apple Pay (45 euros), ce qui représente plus de la moitié du revenu habituellement prélevé par les banques, en France, ces dernières semblent moins tolérantes.

apple-pay-france-1.jpg

En Chine, les négociations ont elles aussi été plutôt difficiles. Un accord a finalement été trouvé entre les banques du pays et la firme à la pomme, selon lequel cette dernière ne toucherait rien pendant 2 ans, puis aurait ensuite droit à un tiers de la commission actuelle prélevé par les banques.

Toujours selon LesEchos.fr, en France, le service Apple Pay arrivera petit à petit, banque par banque, selon les accords conclus ou non entre la firme à la pomme et chacune d’elle. Il faudra encore tout de même attendre au moins 6 mois avant de voir Apple Pay disponible en France pour le grand public, Apple imposant notamment 3 à 5 mois de période "pilote".

Source

Vous aimez ? Partagez !