blocage-avertisseurs-radars-police-waze-tomtom-2.jpgCertaines apps de navigations sur iOS sont particulièrement efficaces en ce qui concerne l’alerte d’évènements se trouvant sur la route, voitures accidentées, bouchons, mais aussi présence des forces de l’ordre pour des contrôles ou d’autres opérations spéciales. Waze, disponible ici sur l’App Store, et Coyote, disponible là, sont certainement parmi les apps mobiles de ce type le plus populaire. Mais une nouvelle loi devrait limiter certaines de leurs fonctionnalités, notamment l’avertissement par les usagers de certains types de contrôles de police :

Un nouveau texte de décret, baptisé "Harry Potter", en référence à la cape d’invisibilité de l’apprenti sorcier de Poudlard, devrait en effet entrer en vigueur à partir de la mi-juillet.

Et cette loi offre la possibilité aux forces de l’ordre d’empêcher le relai d’un signalement de contrôle de police routier aux autres utilisateurs d’apps du type Waze et Coyote. C’est-à-dire que même si un conducteur pourra envoyer une alerte sur l’app mobile, voyant un contrôle de police en cours sur l’autoroute, son opérateur, sous une demande de la police, pourra empêcher le partage de l’information.

blocage-avertisseurs-radars-police-waze-tomtom-1.jpg

C’est une nouvelle mesure qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de renforcer les lois en matière de sécurité routière, volonté symbolisée par l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h au lieu de 90 sur certaines routes, un décret qui est loin de plaire à tous les conducteurs.

Il faut cependant noter que ce texte "Harry Potter" ne concerne que les contrôles d’anticriminalité, d’alcoolémie et de drogue. Les contrôles de vitesse et radars, aussi bien fixes et mobiles ne pourront être rendus invisibles de la sorte.

Et bien au-delà de cela, ces fonctions d’alertes d’évènement routier, disponibles dans Waze, Coyote, et probablement Google Maps bientôt, garderont encore une grande utilité, que ce soit pour prévenir d’un fort ralentissement, d’un accident ou encore de la présence d’un objet suspect sur la route.

À lire également :

Source

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :