Tout d'abord, il faut définir ce que l'on entend par "iPhone pas cher " car Apple propose toujours l'iPhone 4s en 8 Go au tarif de 406 €, en plus de l'iPhone 5c 8 Go au prix de 559 €.

Comme l'indique l'auteur de cette étude, les premiers prix, jusqu'à 200 $, sont à éviter, car ce sont souvent des smartphones avec des caractéristiques insuffisantes (processeur, mémoire, qualité écran, etc.) pour amener une expérience utilisateur agréable et confortable. Par contre, à partir de 250 / 300 $, on attaque un segment moyen de gamme avec des machines capables de très bonnes performances pour des tarifs abordables à un public assez large.

Quelles seraient les conséquences si Apple proposait un iPhone dans cette gamme de prix ?

Ce modèle serait à coup sûr une réussite d'un point de vue commercial, mais pas forcément en terme de bénéfices.
cheapiphone.jpg

Ainsi, un modèle à 250 $ ne permettrait selon l'analyse qu'une augmentation des bénéfices que de l'ordre de 5 %. en vendant l'iPhone 300 $, ce gain attendrait environ 7 %. Sans oublier une cannibalisation probable des modèles haut de gamme tels que l'iPhone 5s.

Certes, on peut avancer que c'est toujours bon à prendre. Mais le jeu en vaut-il la chandelle, au moins pour Apple ? Pas certain dans la situation actuelle de la société, déjà très très profitable. Un seul élément pourrait néanmoins plaider en faveur d'un tel changement dans la gamme : un modèle à ce tarif permettrait de prendre des parts de marché à Android et donc de renforcer l'écosystème iOS.

Le renouvellement de la gamme iPhone, avec notamment l'arrivée de deux diagonales d'écran en 4,7 et 5,5 pouces pour l'iPhone 6, et le repositionnement de la gamme actuelle pourraient ouvrir cette possibilité, pas certain qu'Apple en ait envie néanmoins, pour le moment ?


source


Vous aimez ? Partagez !