serveur-de-donnees.jpgVendredi dernier, le réputé journal américain publiait un article, concernant l’espionnage de plusieurs grandes sociétés tech. Dans cet article, ils affirment que des puces espion chinoises auraient été implantées, sur les serveurs de multiples entreprises américaines, dont Amazon et Apple.

Apple a très rapidement réagit dans la journée, en envoyant un communiqué de presse à plusieurs publications. Selon la firme de Cupertino, cette histoire est totalement fausse. Apple a réaffirmé hier au Congrès américain sa position sur cette affaire.

Selon un article de Bloomberg publié la semaine dernière, en 2015, des puces espion chinoises auraient été trouvées sur des serveurs de la firme Super Micro. Le rôle de ces puces, est d’espionner les sociétés US et leurs utilisateurs. Super Micro fournit des serveurs à de nombreuses grandes sociétés américaines, dont Amazon et Apple.

Apple a tout de suite réagit dans la journée de vendredi dernier avec la diffusion d’un long communiqué, pour indiquer qu’aucune puce espion n’avait jamais été trouvée sur leurs serveur.

George Stathakopoulos, le vice-président en charge de la sécurité des informations chez Apple, a envoyé hier une lettre au Congrès américain concernant le rapport explosif de Bloomberg.

Dans cette lettre, Apple affirme avoir effectué à maintes reprises des contrôles de sécurité sur ses serveurs, et n’avoir jamais trouvé aucune trace de puce.

George Stathakopoulos précise que les outils propriétaires de sécurité d’Apple, surveillent le traffic sortant de ses serveurs pour identifier justement ce type d’activité. « Rien n’a jamais été trouvé« .

Cette lettre d’Apple au Congrès américain, fait suite à une déclaration samedi dernier du département américain de la sécurité intérieure. « Nous n’avons aucune raison de douter des sociétés qui ont rejetées les accusation du rapport de Bloomberg ».

Parmi les sociétés concernées, Apple, Amazon et Supermicro ont toutes réfutées le rapport de Bloomberg sur cette affaire d’espionnage.

Il y a donc deux versions opposées, avec Blooomberg qui est une publication sérieuse, mais basée sur anonymat. Il s’agit d’accusations graves, et Apple se défend fortement, ce qui est rare sur un article de journal.

Affaire à suivre…

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :

App découverte

Faites vite ! 5 fois 3000 euros à gagner par tirage au sort avec l'app Arbre à Projets gratuite ici un arbre en Réalité Augmentée iPhone, iPad , vu en détails là