Un peu, beaucoup, souvent … Jamais !

Le sondage proposait les 4 réponses suivantes : "oui, parfois", "oui, souvent, pour des requêtes peu variées", "oui, souvent, pour des requêtes variées" et "jamais". Plus de 2400 lecteurs ont fait entendre leur voix.

Voici la répartition des réponses :

sondage-utilisation-siri.jpg

  • Oui, parfois : 37 %
  • Oui, souvent, pour des requêtes peu variées : 16 %
  • Oui, souvent, pour des requêtes variées : 12 %
  • Jamais : 35 %

Pour résumer, c'est une histoire de tiers : un peu plus d’un tiers des utilisateurs d’iPhone profite de temps en temps de Siri. À l’identique, un peu plus d’un tiers dit ne jamais en faire usage. Enfin, un peu moins d’un tiers l'utilise souvent.

En 2013, la question avait été posée de manière relativement similaire dans nos colonnes, le résultat paru là donnait un nombre inférieur de personnes ne l'utilisant jamais (26 %), 35 % régulièrement ou très régulièrement tandis que c'était parfois pour 39 % de nos lecteurs. Une évolution, mais plutôt à la marge. On note donc que 4 ans plus tard, l'assistant vocal n'a pas réussi à convertir plus d'utilisateurs !

Des usages spécifiques et des inconvénients

Vos commentaires ont permis de donner du corps aux chiffres détaillés ci-dessus. On note que les utilisateurs les plus réguliers de Siri ont des habitudes liées a des usages spécifiques dans certaines situations. C’est le cas par exemple pour la conduite, situation dans laquelle Siri s'avère pratique pour écrire des messages, passer des appels ou encore planifier un itinéraire.

La dictée vocale, une fonction beaucoup plus basique que l'"intelligence Siri" est une fonctionnalité d’ailleurs maintes fois décrite comme très pratique !

Autre situation dans lauelle Siri est très utile : la cuisine, où il est facile de se retrouver avec les mains sales. Siri peut alors prendre facilement les commandes de l'iPhone sans avoir à toucher ce dernier, pour faire une recherche sur internet, lancer un compte à rebours lors de la cuisson, etc.

Mis à part cela, vous êtes une poignée à citer l’utilisation de Siri avec HomeKit, ou encore avec l’Apple Watch, deux autres cas pour lesquels l’assistant virtuel s’acquitte de sa mission

site-web-hey-siri-io-5.jpg

En fait, Siri satisfait ceux qui acceptent ses limitations. Certains ne les supportent pas. Par exemple, impossible d’utiliser Siri sans connexion internet !

Parfois, Siri fait la sourde oreille. Il faut effectivement savoir lui parler, avec un langage propre et différent de l'élocution habituelle, ce qui laisse une marge de progression importante en matière d’ergonomie et d’usage. Peut-être est-ce d’ailleurs là une lacune uniquement présente dans d’autres langues que l’anglais, toujours est-il que plusieurs de nos lecteurs ont abandonné Siri à cause de requêtes trop souvent restées incomprises.

Siri, en retard sur la concurrence ?

Au final, ces inconvénients, aussi bien techniques qu’en termes d'utilisation, font que plus d’un tiers des possesseurs d’iPhone délaissent l’assistant virtuel au point de ne jamais l’utiliser.

siri-amelioration-microphone-1.jpg

À l’heure où Alexa d’Amazon a déjà un pied ou en tout cas un orteil dans iOS et que Google pourrait porter Google Assistant sur la plateforme mobile d’Apple, il serait temps pour la société de Cupertino de mettre les bouchées doubles en la matière. D'autant que Siri a visiblement encore une grande marge de progression.

À voir si iOS 11, qui devrait être présenté en juin lors de la conférence des développeurs d’Apple permettra de franchir un cap, celui de la contextualité par exemple ?

Merci à toutes et tous d'avoir pris le temps de répondre !

Retrouvez nos précédents sondages et leurs résultats ici, avec notamment les plus récents concernant votre avis sur la disparition de la prise casque, votre design d’iPhone préféré ou encore votre avis sur le jeu SuperMario Run sorti fin 2016. Le nouveau bouton Home de l'iPhone 7 a également été le sujet d'un sondage récemment, les résultats sont à retrouver là.

Vous aimez ? Partagez !