Finalement, c'est un entre-deux (mais au profit d'Apple) qui fut décidé avec la somme de 290 millions de dollars s'ajoutant aux 600 millions qui eux n'étaient pas remis en cause.

Après une délibération d'un peu plus d'une semaine, une jury fédéral américain a donc considéré que le préjudice subi par Apple pour les nombreuses violations de brevets et autres copies de Samsung valaient presque 300 millions de dollars de plus.

Certes, cela ne mettra nullement en danger Samsung qui a largement les moyens de payer cette somme dont Apple n'a pas vraiment besoin pour survivre.

Néanmoins, cette décision pourrait influer sur d'autres dossiers car il existe encore de nombreuses procédures juridiques entre les deux groupes.


source, source


Vous aimez ? Partagez !