test-avis-runtastic-orbit-1.jpgC’est à l’occasion du lancement d’une nouvelle plate-forme d’avis dédiée aux objets connectés : Connexted accessible ici, que l’on a reçu (par surprise) un capteur d’activité et de sommeil à tester : il s’agit du Orbit de Runtastic.

Ni une ni deux, dans la foulée de ceux que l’on a déjà eu l’occasion d’essayer (Le Pulse là, le Up 24 ou le Misfit Shine), c’était parti pour vivre quelques jours avec l’Orbit, créé et vendu par un spécialiste des applis mobiles de suivi sportif, dont on a déjà souvent parlé.

Présentation

Le capteur est livré avec des petites docs et guide de démarrage, mais aussi et surtout avec deux bracelets, un bleu et un noir ainsi qu’avec un clip ceinture.

test-avis-runtastic-orbit-2.jpg

La mise en place du capteur, un petit boitier plastique avec bouton et écran monochrome dans le bracelet et le clip, se fait sans soucis en le glissant, mais surtout, on se rend compte qu’il est très bien tenu dans l’un comme dans l’autre. C’est un point important, pour qui a déjà perdu son Shine par exemple …

test-avis-runtastic-orbit-6.jpg
test-avis-runtastic-orbit-7.jpg

test-avis-runtastic-orbit-3.jpg

On trouve livré avec le capteur, un petit câble USB qui permet sa recharge. Il se branche très facilement sur le Orbit grâce à un mécanisme magnétique.

test-avis-runtastic-orbit-4.jpg
test-avis-runtastic-orbit-5.jpg

Pratique certes, mais à l’inverse, si l’on oublie le câble en partant en vacances ou en week-end, c’est fichu ! Là, une fois de plus je ne peux que plaider pour l’utilisation d’une prise micro-usb standard, plutôt que ce type de solutions propriétaires.

Dernier élément à mettre en route, c’est l’application Runtastic Me qu’il suffit d’installer sur l’iPhone : elle est gratuite ici.

Utilisation

L’utilisation en tant que telle du capteur Orbit est très simple, on le porte au choix au bras, dans la poche ou accroché à la ceinture, il suffit de le conserver avec soi toute la journée pour engranger els mesures d’activité.

L"écran permet via l’appui sur l’unique bouton, d’avoir un oeil rapide sur différents paramètres : l’heure, le nombre de pas, les calories brulées et le temps d’activité. Un appui long permet de passer en mode surveillance du sommeil.

Le bracelet propose plusieurs fonctions intéressantes en plus du suivi des pas : le réveil discret à programmer depuis l’application, il vibre et ne réveille ainsi pas le conjoint. Autre information importante : un avertissement là encore par vibration lorsque l’objectif (réglable lui aussi via l’appli) est atteint à 25, 50 et 100 %

Tout ceci se présente très bien et devrait faire de l’ensemble un excellent compagnon pour les sorties mais aussi pour la nuit.

Malheureusement, durant les tests, un problème de taille a été rencontré, il concerne la fonction la plus importante : le comptage des pas. Celui-ci s’est avéré plus qu’aléatoire.

Lorsque le capteur est au bras, les pas sont surestimés de largement 30 %. Qu’à cela ne tienne, il était possible que ce soit lié au port au bras. Test suivant, à la ceinture, là cela devrait être ok. Mauvaise nouvelle, le comptage est cette fois-ci semble environ 30 % en dessous de la réalité.

La question peut alors se poser, comment a été fait la comparaison ? C’est tout simple, en même temps que le Orbit, l’iPhone avec son compteur de pas et le capteur Pulse de Withings étaient utilisés exactement dans les mêmes circonstances. Ces deux derniers se sont avérés en accord à quelques pour-cent près …

C’est donc une déception sur un des aspects majeurs du compteur Orbit.

Est-ce grave ? Pas forcément si l’on veut simplement augmenter régulièrement son activité, on travaille alors en relatif, mais il faut savoir que le comptage dans l’absolu reste très aléatoire.

test-avis-runtastic-orbit-8.jpg
test-avis-runtastic-orbit-9.jpg

Pour le suivi du sommeil, là, impossible de savoir si le résultat est bon ou pas mais l’appli affiche bien des graphs correspondant à diffférentes phases de sommeil.

En terme d’autonomie, on est bien en deçà d’un Pulse, puisque il faut prévoir de recharger environ tous les 3 à 4 jours.

La synchronisation se fait très facilement avec l’iPhone dès le lancement de l’application, elle s’avère relativement rapide. C’est un bon point ! Par contre, l’appli reste très basique, ce qui est un peu surprenant venant d’un éditeur d’aplis fitness à la base. On ne retrouve pas non plus ses statistiques d’activité dans l’application Runtastic Pro ou sur le site Web (il se peut que je ne l’ai pas trouvé ou qu’il faille passer en mode Gold, quoiqu’il en soit cela reste peu clair si c’est le cas)

test-avis-runtastic-orbit-1.jpg

Enfin, il faut savoir qu’en plus des deux bracelets (un noir, un blu) fournis, il est possible d’acheter d’autres bracelets de couleurs.

Conclusion

Si la réalisation, à la fois les bracelets fournis, le clip ceinture et le capteur lui-même semblent de très bonne facture, tout comme l’application qui est bien réalisée mais parfois incomplète ou la connexion efficace et rapide, on ne peut s’empêcher de déplorer malheureusement un défaut rédhibitoire. C’est ce comptage des pas, il est trop erratique pour que l’on puisse lui faire confiance au quotidien. Porté au bras, c’est beaucoup trop, à la ceinture c’est pas assez. Pour qui cherche juste à progresser, cela fera l’affaire, pour les autres il faudra se tourner vers un autre modèle.

On peut conseiller dans ce cas là le Pulse du Français Withings dans une gamme de prix similaire, qui en plus permet de mesurer la fréquence cardiaque et la saturation en Oxygène.

On aime :

  • pouvoir régler l’objectif, être prévenu de l’objectif / 25 / 50 / 75 100 %
  • le réveil par vibration
  • le bracelet pour la nuit est plutôt pratique, tient bien
  • deux bracelets fournis (noir et bleu)

On regrette

  • comptage trop erratique
  • autonomie moyenne
  • Application pouvant être améliorée

Vous aimez ? Partagez !

Partenaire

Summoners War: Sky Arena : un jeu de rôle et d'action évolué qui a déjà séduit des millions de joueurs, avec des tournois réguliers, du PvP et des combats en temps réel ! Noté 4,5 étoiles, gratuit ici sumwar.jpg Summoners War: Sky Arena iPhone et iPad est gratuit ici