C’est ainsi grâce à un logiciel de dictée vocale que l’homme a pu entrer le code nécessaire au développement de son jeu Dig Dog. Il a également profité d’un système de tracking visuel, qui lui permettait de déplacer le curseur de la souris simplement en pointant l’oeil à l’écran à l'endroit désiré. Pour cliquer, une pédale était placée à ses pieds.

C’est donc les mains complètement libres que Mahyer a pu créer Dig Dog. Il faut savoir qu'il ne s'est pas forcé à utiliser ce système simplement pour l’originalité de la méthode, mais parce qu’il souffre de RSI, communément appelé "syndrome de la souris", un trouble musculosquelettique lié à l’utilisation intensive du matériel informatique, la souris principalement.

Les symptômes de cette pathologie se traduisent par des douleurs ressenties à différents endroits du corps, doigts, main, bras, parfois même dos et cou, conséquences de dommages et inflammations de certains tissus, tendons notamment, dans ces zones-là du corps.

C’est donc pour éviter d’empirer sa condition et aussi pour coder sans douleur que Mohyer a dû tenter l’expérience de la dictée vocale avec tracking visuel.

Voici en vidéo l’une de ses sessions de codage du jeu Dig Dog :

Concernant le jeu en question, il s’agit d’un titre mêlant plateforme et action dans lequel le joueur incarne un chien ayant pour but de retrouver des os enfouis sous terre. Très neveux, ce chien peut creuser dans tous les sens, en haut, en bas, à droite, ou à gauche, et même effectuer certains mouvements spéciaux pour se débarrasser de différents ennemis présents dans les niveaux.

Le tout est assez répétitif, mais procure tout de même un certain amusement à creuser frénétiquement à travers les différents mondes aux designs rétro.

developpement-jeu-dig-dog-voix-oeil-handicap-1.jpg

En tout cas, le fait d’imaginer qu’il a été développé de la façon décrite plus haut fait voir l’expérience de jeu d’une tout autre façon.

L’expérience de Mayher peut également encourager les personnes aux handicaps physiques graves et moins graves à ne pas se laisser décourager si l'intérêt pour la programmation se fait fort. Ce type de système et de nouvelles technologies d’interface peuvent être à considérer dans ces cas-là.

Source

Vous aimez ? Partagez !