Suivez-nous

Applications

AI : un brevet pour identifier les données sensibles en visioconférence

On a tous déjà remarqué l’arrivée inopinée d’un chat un peu trop possessif lors d’un appel professionnel.

Il y a

le

FaceTime
© iPhon.fr

Depuis le début de la pandémie de coronavirus, les internautes du monde entier ont tous pris conscience que le télétravail est une solution de taille qui permet flexibilité et croissance. Mais à quel prix ? En effet, on ne recense plus les multiples scandales de sécurité de Zoom ou les sociétés qui ne savent pas mettre en place cette stratégie correctement, notamment en faisant appel à ce type de logiciel à l’UX dépassée ou à d’autres programmes eux aussi peu regardants sur la confidentialité de nos données privées.

Il existe heureusement des acteurs qui travaillent justement à créer des alternatives plus qualitatives, comme j’ai déjà pu le souligner dans ma sélection publiée sur Presse-citron. Parmi elles, on retrouve Apple, qui notamment avec son app FaceTime aime communiquer régulièrement sur la protection des informations personnelles qu’elle propose. Et cette fois-ci, c’est un nouveau filtre faisant appel à l’intelligence artificielle qui pourrait arriver sur le service.

Censure automatique

L’outil serait ainsi capable de détecter les éléments voués à rester secrets (comme un plan affiché à un mur ou tout simplement des livres disposés sur une étagère) afin de les flouter pour que l’interlocuteur ne puisse en comprendre le contenu. De quoi sauver aussi certains journalistes en direct, par exemple en cachant d’éventuels intrus qui voudraient absolument passer à la caméra. À l’origine de l’invention, un développeur du nom de Jack Greasley, qui aurait donc déposé cette idée pour le compte de Cupertino auprès de l’organisme américain chargé de la protection intellectuelle.

Difficile de savoir si une telle technologie aura la chance de voir le jour pour le moment, étant donné qu’il ne s’agit là que d’un brevet. Néanmoins, il ne serait pas étonnant de voir Apple commercialiser cette fonctionnalité dans le futur : ses Mac et ses iPad peuvent déjà débrancher physiquement leur micro pour lutter contre les écoutes malveillantes.

AI : un brevet pour identifier les données sensibles en visioconférence 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4
NOTE
2 Commentaires

2 Commentaires

  1. afbilou

    14 juin 2020 à 21 h 38 min

    Bonsoir,

    Je n’ai pas compris le sous-titre ?!
    “On a tous déjà remarqué l’arrivée inopinée d’un chat un peu trop possessif lors d’un appel professionnel.”

    Vous semblez melanger différentes notions pourtant très différentes.
    La censure (“Censure automatique” dans le texte) n’est pas la même chose que la protection de la vie privée (votre exemple des livres floutés sur une étagère en arrière plan). Elle n’est pas non plus la même chose que la confidentialité des données d’une entreprise (l’exemple d’un plan affiché au mur et flouté).

  2. Birlou (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    15 juin 2020 à 9 h 11 min

    @afbilou exactement.
    L’article n’est pas cohérent. Aucune rigueur de construction ni de rédaction.

    Et, @Valentin, le chat que tu as si malicieusement mis en valeur en début d’article pour accrocher le lecteur, tu en fais quoi du chat ?

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans