Suivez-nous

Hors-sujet

Nexedi : le petit Français assigne le géant Apple et son App Store au tribunal de commerce

Il y a

 

le

 

apple-justice.jpgUn
petit éditeur français de logiciels, Nexedi, vient aujourd’hui
d’assigner le firme de Cupertino au tribunal de commerce de
Paris
pour "déséquilibre significatif entre les droits et obligations
des parties".

En clair elle reproche à Apple de forcer les développeurs à utiliser
ses outils et APIs pour concevoir des applis iOS
, et estime que ces
éléments e sont pas suffisants pour concevoir des applications performantes
sous HTML5.

Comparé à Apple, Nexedi est une société minuscule avec 1,5 million
d’euros
de chiffre d’affaires annuel, et 30
employés
.

L’obligation d’utiliser les outils d’Apple pour développer des apps iOS
entraineraient une surcharge du coût de développement pour
Nexedi, qui a des moyens de développement bien plus faibles que des grandes
sociétés comme Google.

La société Nexedi qui conçoit en grande partie des logiciels pour les
appareils sous Android, et possède une gamme assez large d’applications mobiles
pour ce dernier OS, aimerait pouvoir les porter sur iPhone sans avoir à
dépenser une fortune qu’elle ne possède pas.

Elle estime le coût de portage de son application phare ERP5, un progiciel
libre de gestion, à 700 000 euros en comptant le personnel à
embaucher, le temps de développement, les tests et corrections de bugs.

Nexedi a dans le passé déjà gagné un procès pour faire annuler un appel
d’offre qui exigeait d’utiliser des technologies propriétaires d’Oracle et de
BusinessObjects (SAP), toutefois rien ne dit que la petite société française
aura gain de cause dans ce nouveau procès dont la date est fixée au 4 février
2017, et qui l’oppose cette fois-ci au géant Apple.


Source

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis

Rédacteur en chef adjoint, aussi connu sous le pseudo de Teza. Ancien journaliste dans les jeux vidéo, qui baigne dans la tech et les produits Apple depuis son tout premier iPhone 3GS en 2009. Il a depuis travaillé pour plusieurs sites tech américains et maintenant pour iPhon.fr. Accessoirement YouTubeur et spécialiste des produits Apple sur la chaine MobileAddict. Pour me contacter : maxime[a]iphon.fr

7 Commentaires

7 Commentaires

  1. ppmax

    7 octobre 2016 à 17 h 57 min

    En fait ils voudraient qu’Apple fournisse un framework à la Cordova pour que
    les petits dev HTML5 puissent sortir des app sur le store ?

    L’excuse des progiciels genre SAP à réécrire est un peu à coté de la plaque.
    Il n’est pas question de porter SAP sur iPhone, il faut penser l’app pour le
    mobile, du coup il faut dans tous les cas réécrire et repenser la chose en
    fournissant des services.

    Je bosse pour une banque où dans l’app cliente il y a du natif (OBjc, swift)
    et du cordova, rien d’impossible. Je ne vois pas où Nexedi veut en venir.

  2. jacoch

    7 octobre 2016 à 16 h 11 min

    Rien n’oblige à utiliser xcode pour développer des applications pour iOS. Il
    existe d’autres solutions, comme Xamarin pour n’en citer qu’une.

  3. GoldFinger (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    7 octobre 2016 à 16 h 41 min

    Les progiciels Buisness objects et SAP sont des des monstres en gestion et
    gestion de production les ré écrire à nouveau serait un travail titanesque
    Apple pourrait faire quelque chose pour cette société qui PRODUIT un progiciel
    en version libre.

  4. Inconnu (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    7 octobre 2016 à 17 h 59 min

    Dans tout les domaines quand tu veux être "référence" d’une marque il y a
    des obligations à tenir
    Quand t’as pas les épaules d’approcher une marque tu vise moins haut

  5. Dan (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    8 octobre 2016 à 0 h 26 min

    SAP pour mobile existe et s’appelle FIORI…
    Tout n’est pas encore réécrit mais ça progresse…

  6. User1473392290450 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    8 octobre 2016 à 0 h 23 min

    Tout le monde veux croqué dans pomme,mais pas facile heureusement sinon il
    pleuvait des app de merde gavé de virus

  7. fred

    8 octobre 2016 à 9 h 48 min

    Encore un éditeur qui n’a d’autres moyens de se faire connaitre que par
    l’astuce de publications par web et buzz farfelus. condoléances à cette boite,
    on n’en entendra plus parler d’ici peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *