Suivez-nous

Actualités

C’est officiel : la 5G est sans danger, même si pour l’instant personne n’est équipé

Une nouvelle étude, qui semble sérieuse, assure que le nouveau réseau mobile ultrarapide n’aurait aucune conséquence néfaste sur la santé. Mais quels sont les arguments en sa faveur, alors que les fake news à ce sujet inondent la toile ?

Il y a

le

5G
© iPhon.fr

Bonne nouvelle pour tous les technophiles ou sceptiques qui font du smartphone leur meilleur allié au quotidien. Alors que les rumeurs à propos des périls de la 5G pour le corps humain vont bon train, certains allant même jusqu’à lier le coronavirus ou une hécatombe d’oiseaux à cette nouveauté, des scientifiques viennent de faire taire les hypothèses les plus farfelues en la matière.

Jusqu’à maintenant, les doutes restaient de mise : on ne savait pas si, oui ou non, il fallait se protéger de cette innovation. Les recherches sur le sujet n’étaient soit pas concluantes, soit ne détectaient aucun risque tout en émettant des réserves sur de potentielles découvertes futures. Une marge de supposition suffisante pour voir apparaître bon nombre de théories infondées à ce propos, tôt ou tard démontées par des médias spécialisés dans la lutte contre la désinformation comme Les Décodeurs (Le Monde) ou CheckNews (Libération).

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Avant tout, il faut savoir une chose : la 5G utilise des bandes de fréquence spécifiques, dont la fourchette est calculée pour justement ne pas être nocive pour les populations. Ce sont ainsi des ondes bien moins violentes que celles qu’utilisent par exemple les satellites pour communiquer entre eux, et qui elles pourraient effectivement générer de sérieux dommages sur les organes ou le cerveau, nécessitant une hospitalisation immédiate après exposition.

5G

© Unsplash / Echo Grid

Par conséquent, le standard que nous utilisons a été limité pour fonctionner bien sous le seuil de danger pour la santé. Un exemple concret explique par exemple qu’un mobile classique, comme le prochain iPhone qui sera compatible avec cette norme, même en faisant tourner son modem à pleine puissance, n’atteindrait que 50% de cette « dose » maximale que l’on peut supporter. Mais en réalité, dans la vie de tous les jours, nos appareils s’en tiendraient à seulement 1%. Pas de souci donc si vous stockez un téléphone allumé dans votre poche : vous ne risquez pas de devenir stérile, et votre enfant peut lui aussi continuer à jouer en ligne.

Des détails émanant d’une source sûre

Malgré tout, l’ICNIRP (International Commission on Non‐Ionizing Radiation Protection) a souhaité en avoir le coeur net. Cette association, non gouvernementale et à but non lucratif, est basée en Allemagne et réunit pléthore de docteurs pour enquêter sur nos moyens de transmission préférés. Et après avoir retourné le net et toutes les publications parues dans les journaux spécialisés en médecine, cette organisation est arrivée à une conclusion claire et nette : tout comme la 3G et la 4G, leur successeur est viable sans interférer négativement le vivant.

Pour nuancer, notons que l’un des porte-parole de l’institution, le Dr. Jack Rowley, travaille également pour la GSMA, qui anime le MWC de Barcelone, annulé cette année. La majorité des constructeurs de smartphones illustrant nos colonnes, comme énormément d’opérateurs, en sont membres. Enfin, la quantité de consommateurs ayant acheté un objet connecté à la 5G est encore relativement faible : moins d’une personne sur cent autour du globe. Et de toute manière, les applications concerneront surtout les professionnels !

C'est officiel : la 5G est sans danger, même si pour l'instant personne n'est équipé 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4
NOTE
10 Commentaires

10 Commentaires

  1. User1501166591828 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 16 h 33 min

    Il ferait mieux de mettre de la 4g partout voir même 3g avant de parler de 5g

  2. Bac (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 17 h 12 min

    Et donc ?!
    En quoi c’est non nocive ?
    Certe l’organisation peut être sérieuse et sincère. Mais en quoi c’est non dangereux ?

  3. User1477292769113 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 17 h 46 min

    Bien sûr que c’est sans danger, vous imaginez le marché à venir ?

  4. Lecteurtoucour (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 20 h 41 min

    Ok

  5. Lecteurtoucour (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 20 h 49 min

    C’est comme la décision du gouvernement! Bravo Macron un bon commercial! La france est aux abois et lui autorise le déplacement pour le vote! Comme si cela était vitale! Mais quel manque de discernement indigne d’un dirigeant!

  6. Frimouss57 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    14 mars 2020 à 22 h 57 min

    @Lecteurtoucour

    +100, moi je n’irai pas voter !

  7. Lecteur-1581499344 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    15 mars 2020 à 21 h 01 min

    Donc Huawei est en avance en 5G on dit que c’est nocif pour notre santé, ça ne suffit pas on attaque Huawei avec des preuves secrète, puis on profite d’une crise pour passer de nouveaux résultats qui prouveraient que ce n’est plus nocif. Ils ne se cachent même plus.

  8. Lecteur-1531153203 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    16 mars 2020 à 8 h 54 min

    C’est officiel la 5g est plus rapide que la 4g et la 3g mdrrrr et aussi presque plus rapide que la 2g hihihi

  9. Lecteur-1583604627 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    16 mars 2020 à 11 h 12 min

    Que doit-on qualifier de désinformation de nos jour? Des scientifiques qui jouent avec leur pseudo-connaissances et à qui on peut faire dire n’importe quoi moyennant un peu de finances? Ou un gouvernement aveugle qui demande d’aller voter coûte que coûte en s’adressant à des français indisciplinés qui n’en font qu’à leur tête? La désinformation ça n’existe pas… c’est comme la solitude… (pour les connaisseurs 😜)

  10. Souljam (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    4 avril 2020 à 3 h 42 min

    Si on laisse de coté notre santé, doit on aussi laisser de coté les quelques dizaines de milliers de satellites qui vont être lancés en orbite basse ? Sachant qu’il n’y en a « à peine » moins de 2000 en ce moment en orbite…
    Sans parler des 23000 déchets deja existant!
    La durée de vie d’un satellite est de 5ans. Je vous laisse faire le calcule du nombre de nouveaux déchets d’ici 10ans…

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *