Suivez-nous

Apple

Piratage sur Twitter : le compte d’Apple a lui aussi été touché

Mercredi soir, un piratage d’envergure a impacté des dizaines de comptes populaires de la plateforme. La firme de Cupertino a aussi été concernée.

Il y a

 

le

 
Twitter sur iPhone
© Unsplash / Sara Kurfess

C’est une gigantesque cyberattaque, de celles qui marquent profondément les esprits. Ce mercredi soir, les comptes Twitter d’Elon Musk, de Jeff Bezos, de Bill Gates, de Joe Biden, de Barack Obama, d’Uber ou encore d’Apple en ont été les victimes. Tous figurent parmi les plus influents du réseau social, autant dire que cela n’est pas passé inaperçu.

Les hackers auraient pris possession du panneau d’administration des employés de Twitter

Cette attaque a permis aux cybercriminels de lancer une arnaque au Bitcoin en déployant leurs messages sur les différents comptes concernés. En l’espace d’une demi-heure, plus de 100 000 dollars auraient été récupérés.

Sur les tweets en question, une adresse BTC était mentionnée sur laquelle, dans un grand élan de générosité, il était promis de vous verser le double de la somme envoyée. C’est exactement ce type de contenu qu’a diffusé Apple sur son profil pendant de très longues minutes.

Il est difficile de connaître l’origine exacte de ces piratages en série, mais selon Rachek Tobac, la présidente de la société de cybersécurité SocialProof Security, il semble les hackers aient pu prendre possession du panneau d’administration des employés de Twitter. Cela leur a alors permis de modifier les mots de passe et de désactiver les authentifications multifacteurs. Twitter a donc dû se résoudre à bloquer les comptes certifiés pendant plusieurs heures avant de les rétablir.

L’ampleur de ce piratage pose toutefois question et démontre que face à des attaquants habiles et très motivés, même les géants du web ne sont pas infaillibles.

i-nfo.fr - App officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4 / 5
16,2 k avis
3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Ben

    16 juillet 2020 à 11 h 01 min

    Motivés certes, mais aidés de l’intérieur rappelons le.
    Employé de Twitter impliqué. Un attaque de cette ampleur n’aurait pas pu arrivé sans l’aide de l’Humain CHEZ Twitter.
    Une preuve de plus qui tend à démontrer que les grandes failles de cybersécurité c’est avant tout l’Humain et non l’informatique lui même.

  2. DG33600 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    16 juillet 2020 à 14 h 01 min

    Un humain est assez aisément corruptible ou influençable ou possiblement sous contrainte au point de faillir, plusieurs humains c’est plus difficile. Au lieu de donner la clé à un groupe de personne, ne leur donner qu’un tiers de la clé…

  3. Lecteur-1539439451 (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    19 juillet 2020 à 11 h 35 min

    L’imbécilité humaine me sidérera toujours. Que des gogos se fassent avoir par des manigances aussi basiques en dit long sur leur bêtise et leur vénalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *