Suivez-nous

Concurrence

Voilà pourquoi Google à payé 3 milliards de dollars pour un fabricant de thermostats

Il y a

le

nest-1.jpg Ce mois-ci, entre le rachat du Nest et la
vente de Motorola, Google a beaucoup fait parler de lui et de sa division
‘matériel’.

Si à première vue, il peut s’agir d’opérations financières on ne ne peut
plus classiques, il semble en réalité que ces deux transactions nous en disent
un peu plus sur les projets de Google.

Entre échec et renouveau, découvrons ce que Google ne réserve pour
les années à venir
 :

Une division ‘matériel’ à revoir

La vente de Motorola cette semaine est un réel échec pour Google. Achetée
12,5 milliards de dollars il y a un peu plus d’un an, Google a revendu
l’entreprise pour 3 milliards seulement cette semaine. Certes le moteur de
recherche conserve
les brevets et la R&D
mais il n’y pas besoin d’avoir fait de grandes
études pour se rendre compte que l’opération est largement
déficitaire.

nest-2.jpg

Cependant, la séparation entre Google et Motorola, pourrait être le
commencement d’une nouvelle ère, une sorte de renouveau.

Tout d’abord, cette vente devrait permettre à Google d’améliorer ses
relations avec les autres fabricants de smartphones Android. Ce fut déjà le cas
avec Samsung avec qui Google vient de signer un
accord de partage des brevets
.

Ensuite, en se séparant de Motorola, Google a visiblement voulu se séparer
d’une équipe qui n’a jamais su s’intégrer pour se concentrer sur une autre,
celle du Nest, pour laquelle le moteur de recherche semble avoir de grandes
ambitions.

Une pointure aux commandes

En s’offrant le Nest, Google s’est offert bien plus qu’un thermostat et un
détecteur de fumée. Pour être très clair, il y a de fortes chances pour que
Google n’ait pas grand-chose à faire de ces deux objets.

Mais alors, pourquoi racheter cette entreprise ?

N’oublions pas que le fondateur de Nest n’est autre que Tony Fadell. Pour
celles et ceux qui ne connaissent pas ce Monsieur, il n’est autre qu’un ancien
employé d’Apple à l’origine de deux des produits phares de l’entreprise de
Cupertino : l’iPod et l’iPhone. Une sacrée pointure.

nest-3.jpg

Preuve que la température de nos intérieurs n’est pas la préoccupation
principale,
il se murmure déjà
que Tony Fadell et son équipe qui font maintenant partie
intégrante de la division matériel de Google, travailleront sur des projets
matériels plus importants pour l’entreprise qu’un thermostat ou un détecteur de
fumée. Une tablette ? Un smartphone ? Autre chose ? On ne le
sait pas vraiment.

Ce qui semble aujourd’hui évident c’est que Google s’est offert une
équipe plus qu’un produit.
L’avenir nous dira si le choix est le bon
mais Tony Fadell a peut être encore quelques belles idées à nous partager avec
nous. Quoi qu’il en soit, même après l’échec Motorola, Google semble continuer
d’afficher des ambitions côté matériel. Apple n’a qu’à bien se
tenir !

source,

source

Vous aimez ? Partagez !

11 Commentaires

11 Commentaires

  1. OmegaRed972

    31 janvier 2014 à 15 h 06 min

    +1000 @ptidou
    Beaucoup ont en effet considéré que Google s’était royalement planté avec
    Motorola alors que c’est le contraire qui s’est passé …. Je ne reprendrai pas
    l’explication de ptidou elle est limpide …. Il faut juste se rappeler qu’on
    parle de Google et qu’on est aux États-unis hein ….une entreprise comme
    Google qui n’emploie quasiment que des pointures dans ses différentes branches
    n’investit jamais au hasard et leurs choix sont toujours mûrement réfléchis
    ….
    La bas pas question d’investir des milliards juste sur un coup de tête ou pour
    faire plaisir aux membres de certains "clubs privés de copains de golf"…
    L’état n’épongera pas (ou très très rarement) et les actionnaires réclameront
    ta tête en cas d’échec !
    Ce n’est pas comme dans notre cher pays la France! La gestion d’une entreprise
    comme Peugeot en est la preuve flagrante …

  2. ptidou

    31 janvier 2014 à 14 h 39 min

    une autre vision de cette histoire de Motorola sur TTSO hier…

    Motorola : et dire qu’on a pensé (un instant) que Google avait fait un
    mauvais deal

    Enfants que nous sommes. Les Echos nous résument cette cata en
    trompe-l’œil.

    L’histoire : il y a 22 mois, Google rachetait Motorola pour 12,5Mds$.
    Aujourd’hui, il le revend au Chinois Lenovo pour moins de 3Mds$. Et tout le
    monde de se gausser.

    Think again (1) ! Google a pompé le cash trouvé dans les caisses de Motorola
    (2,9Mds$), vendu sa division décodeurs (2,24Mds$) et gardé la majeure partie
    des brevets du fabricant de mobiles… valorisés à 5,5Mds$. 2,9+2,24+80% (la
    part gardée par Google) de 5,5 = 9,54Mds$ + 3Mds$ de prix de cession = 12,5.
    Google ne perd pas d’argent. On rigole moins ?

    Think again (2) ! Pendant 22 mois, Google a "bénéficié d’un labo grandeur
    nature pour affiner Android" et a pu comprendre intimement les problématiques
    de ses clients équipementiers. On commence à voir le truc ?

    Think again (3) ! Essoré, Motorola devenait encombrant pour Google qui
    peinait à convaincre les autres fabricants de téléphones utilisant Android que
    l’équipementier filiale du groupe ne bénéficiait pas de traitements de faveur.
    Il l’a donc vendu, regagnant, spectaculairement, les faveurs de ses clients (à
    commencer par le leader mondial, Samsung). On salue les artistes (de Mountain
    View).

  3. OmegaRed972

    31 janvier 2014 à 15 h 06 min

    +1000 @ptidou
    Beaucoup ont en effet considéré que Google s’était royalement planté avec
    Motorola alors que c’est le contraire qui s’est passé …. Je ne reprendrai pas
    l’explication de ptidou elle est limpide …. Il faut juste se rappeler qu’on
    parle de Google et qu’on est aux États-unis hein ….une entreprise comme
    Google qui n’emploie quasiment que des pointures dans ses différentes branches
    n’investit jamais au hasard et leurs choix sont toujours mûrement réfléchis
    ….
    La bas pas question d’investir des milliards juste sur un coup de tête ou pour
    faire plaisir aux membres de certains "clubs privés de copains de golf"…
    L’état n’épongera pas (ou très très rarement) et les actionnaires réclameront
    ta tête en cas d’échec !
    Ce n’est pas comme dans notre cher pays la France! La gestion d’une entreprise
    comme Peugeot en est la preuve flagrante …

  4. Moi (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    31 janvier 2014 à 15 h 18 min

    Rien a redire…
    Et puis, pour la domotique… Un ptit saut dans le futur, quand certain
    utiliseront l’iphone 12…
    Bah y aura des androphones et tablets connectés a vos e-grille pain,
    e-nespresso… Et e-radiateurs… Et peut-etre que la communauté des trolls se
    sera fait une raison, si une pomme entammée, le reste trop longtemps, de deux
    chose l’une, ou elle pourrie…
    Ou quelqu’un viendra la croquer par l’autre coté… Non ?

  5. MyPhoneStore

    31 janvier 2014 à 15 h 19 min

    D’accord avec ce qui a été écrit précédemment.
    Maintenant la nouvelle question est: 3 milliards de dollars pour une
    talentueuse équipe ?? C’est un peu fort de café, non !? On avait le parachute
    doré, on a maintenant le trampoline doré ??? 😉

  6. Thegoldfinger (posté avec l'application iFon.fr HD)

    31 janvier 2014 à 16 h 17 min

    @ptidou

    Félicitations !

    Ça fait vraiment plaisir de lire des analyses comme celle ci qui prend du
    recul sur un fait d’actualité.

    Je tiens à rajouter dans tes arguments 2 choses 😉

    – Même si Google n’était pas rentré dans ses frais, il a sécurisé son
    business grâce au portefeuille de brevet. Et ça vaux facilement les 5
    milliards, au vu des redevances annuels payé à Microsoft de ses
    partenaires.

    – Google a eu l’intelligence de garder le labo de recherche de Motorola qui
    est exclu du deal avec Lenovo. Labo qui a de bonne idée.

  7. ptidou

    31 janvier 2014 à 17 h 32 min

    Merci à vous mais comme je vous le disais l’analyse n’est pas de moi mais je
    l’ai lu sur TTSO (Time to sign off) hier.

  8. Marigwil (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    31 janvier 2014 à 18 h 14 min

    @ptidou
    Merci super clair.
    Ne jamais se fier aux apparences ne dit-on pas aux cours d’arts martiaux, il
    semble que ce conseil soit aussi valable en affaires.

  9. toto23

    1 février 2014 à 1 h 03 min

    Google = futur Skynet #Terminator
    inquietant

  10. jb

    1 février 2014 à 10 h 28 min

    Le calcul fait supposer qu’il y avait encore 2.9 Mia dans les caisses de
    Moto, ce que rien ne confirme d’après certains blogs. Moto avait probablement
    déjà grillé son cash avant d’être repris. Et comme dit par jacoch, Google a
    perdu les procès avec Moto. Le portefeuille a sûrement perdu de sa valeur
    également. En résumé, Google a peut-être pas perdu 9 Mia, mais un peu
    moins.

  11. jacoch

    1 février 2014 à 10 h 26 min

    Sécurisé avec les brevets de Moto? Google n’a pas gagné un seul procès
    depuis qu’il a repris Moto. Au contraire même, ils ont été débouté dans ceux où
    Moto était attaquant, parfois même en invalidant des brevets jugés essentiels.
    Par contre, la quantité suffira à faire peur pour l’avenir et éviter que des
    Nokia s’attaquent à eux.

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Notre dev présente

LillyPlayer