Suivez-nous

Tests

Test du casque de réalité virtuelle Homido pour iPhone (et Android)

Il y a

le

avis-test-casque-vr-iphone-homido-17.jpgLa réalité virtuelle a été
popularisée par l’arrivée du casque Oculus Rift. Il offre une vision en
3D sphérique
qui répond aux mouvements pour offrir en
environnement virtuel à son utilisateur. Pour l’instant
toujours réservé à une communauté restreinte, il reste très onéreux. En
parallèle, les équipes de Google ont concocté une alternative qui utilise
un smartphone en guise d’écran et de capteur de mouvements.
Smart !

C’est
le CardBoard que l’on avait vu dans cet article
, un assemblage fait de
lentilles et de carton qui permet à tout un chacun de gouter à la réalité
virtuelle.

Mais le carton, c’est bien, sauf que ce n’est ni robuste ni vraiment facile
à régler. Alors la société Française Homido
a créé une solution plus aboutie avec molettes de réglage pour
s’adapter aux différentes morphologie et adaptateurs d’optiques pour une
éventuelle myopie
.

Ce casque, financé avec succès sur une
plate-forme participative
, est désormais disponible. Compatible avec
l’iPhone et les smartphones sous Android, il permet de
profiter des applis de Réalité Virtuelle à la maison, dès maintenant
!

Nous l’avions vu en images dans cet article, il est maintenant tant de
passer aux choses sérieuses : son test et notre avis. Comme il s’agit
d’une technologie nouvelle, le test aborde à la fois le casque en lui-même et
la technologie.

Le casque Homido

Une fois l’emballage (sufisamment protecteur pour que le tout arrive en bon
état) ouvert, on découvre le casque, qui est livré avec plusieurs
accessoires.

On note tout d’abord une pochette de rangement semi rigide bienvenue. Elle
se ferme avec une fermeture éclair et permet d’éviter tout risque de rayure des
lentilles ou la perte de pièces.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-1.jpg
avis-test-casque-vr-iphone-homido-2.jpg

L’ensemble arrive monté, mais on note la présence de pièces supplémentaires.
Il s’agit des supports d’optiques. Ceux-ci on le verra par la suite serviront
pour s’adapter à la vue de l’utilisateur. Une lanière de fixation et un chiffon
de nettoyage complètent l’ensemble.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-3.jpg
avis-test-casque-vr-iphone-homido-4.jpg

Le casque en lui-même est entièrement en plastique d’une bonne épaisseur. Il
respire la qualité de fabrication, alors que la partie avant est protégée des
rayures par un plastique à retirer.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-5.jpg
avis-test-casque-vr-iphone-homido-6.jpg
avis-test-casque-vr-iphone-homido-7.jpg

Le principe de ce type de casque est assez simple. A la manière des
visionneuses 3D de notre enfance, l’oeil voit deux images légèrement décalées
(pour la 3D) à travers deux loupes grossissantes. Sauf que là, l’image n’est
pas une diapositive, mais elle est affichée par un smartphone.

Le casque est compatible avec de très nombreux modèles, testé avec iPhone 6
(écran 4,7 pouces) , iPhone 6 Plus (écran 5,5 pouces) et Nexus 5 (écran 5 pouce
environ), les trois n’ont pas posé de problème particulier pour la mise en
place. Celle-ci s’effectue en tirant légèrement la face avant et en glissant la
machine. L’élasticité du plastique permet ensuite de maintenir le smartphone
assez solidement. Lors de l’utilisation, aucun des trois n’a bougé une fois
inséré, même lorsque l’on bouge la tête. L’écran est alors en contact avec le
contour du casque. Il peut être préférable d’avoir une coque qui décale l’écran
vers l’arrière d’un petit millimetre afin que ce soit ses bordures qui soient
en contact avec le plastique du casque. Cela pourrait éviter tout risque de
rayure si un grain de sable ou autre venait à se glisser entre les deux. Pour
ma part j’ai testé sans rien et avec coque, pas de souci à noter.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-9.jpg

avis-test-casque-vr-iphone-homido-11.jpg
On les distingue clairement, des molettes de réglages au nombre de 3 sont
prévues. Celle du dessus va permettre de régler l’angle inter-oeil (un peu
comme lorsque l’on replie des jumelles pour les adapter à sa taille de visage)
tandis que les latérales permettent la mise au point.

Des loupes sont intégrées via un support flexible. Cela permet de changer de
support et d’approcher / reculer la lentille encore plus qu’avec le réglage fin
par molette. C’est ce qui permet de s’adapter aux problèmes de vue (sans
utiliser les lunettes). Le changement de lentille est assez simple à réaliser,
il suffit de défaire la partie noire et de changer de taille puis de remettre
la lentille et de fixer à nouveau l’ensemble à l’intèrieur du casque.
Techniquement facile, mais on n’a pas envie de le faire tous les jours quand
même, ce qui peut arriver lorsque l’on fait essayer le casque à plusieurs
personnes de suite.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-8.jpg

Une fois le smartphone en place et le casque adapté à sa vue, il reste à
l’enfiler. C’est comme un masque de ski avec ses protections au niveau du
visage et la bande élastique réglable à l’arrière. On a testé au départ ainsi,
sans passer la bande supèrieure qui peut être ajoutée au dessus de la tête.
C’est vite devenu lourd et inconfortable au niveau du contact avec le visage.
Il faut passer la bande du dessus, elle se règle avec du velcro. Tout cela se
fait aisément.

Bien réglé, le casque est confortable, tient bien en place, on est prêt à
embarquer pour un voyage dans une autre réalité. Un dernier détail, les
molettes latérales permettent de régler très précisément la netteté de
l’image.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-19.jpg

Globalement, tant les réglages que les accessoires semblent permettre de
s’adapter à une population d’utilisateur très variée, le tout avec un confort
étonnant. Bon, on a l’air un peu bizarre une fois qu’on a le casque sur la
tête, mais ne vous inquiétez pas, une fois enfilé, de toute façon on est plus
dans le même monde, alors on s’en fiche 😉

La réalité virtuelle et les apps

Arrivé à ce point, il faut revenir sur le principe du fonctionnement de la
réalité virtuelle. On l’a vu, l’écran du smartphone affiche deux images
légèrement décalées, perçues par l’oeil à travers des lentilles.
Résultat : un champ de vision très vaste sur les cotés, en haut et en bas,
en 3D. Mais ce n’est pas tout, car lorsque la tête bouge, le smartphone avec
ses différents capteurs et des applis adaptées, détecte ce mouvement et fait
pivoter l’affichage de manière synchronisée. On y est : large champ de
vision + 3D + image qui suit le mouvement, le monde virtuel est créé.

Pour profiter du casque, il faut donc au delà de l’aspect matériel destiné à
l’affichage, disposer d’un contenu adapté à cette technologie. Cela concerne
l’affichage (images stéréoscopiques), pour le mouvement (dans les jeux) et pour
l’interface (pour piloter les interactions). Ce dernier point est très
important, car une fois le casque sur la tête, plus question de toucher
l’écran
 !

La société Homido a eu la bonne idée de réaliser ses propres applications,
disponibles sur l’App Store :

La première est particulièrement intéressante puisqu’il s’agit d’un
catalogue des applis de réalité virtuelle disponibles sur l’App
Store
et utilisables avec ce casque.

Car posséder un tel dispositif permet de s’ouvrir tout un un pan de l’App
Store dont on avait pas idée auparavant et qui de toute façon ne servait à
rien. Or il y a pas mal d’applications, jeux ou autres, variées, qui sont
compatibles ou souvent pensées spécialement pour la réalité virtuelle. Sauf que
tous ne sont pas compatibles qu’avec différents modèles de casques … Donc
avoir un premier filtre permettant de se ruer sur quelques applis et
enfin démarrer l’immersion s’avère très pratique
.

En terme d’applications, on y reviendra avec un article dédié, mais il y a
de tout ! Du bon, du moyen et des apps vraiment pas abouties. C’est un
souci : on sent qu’il s’agit d’une technologie nouvelle. Certains éditeurs
sont avant-gardistes et explorent le domaine, mais manquent certainement de
moyen. Néanmoins, il y a de quoi s’amuser.

Voici quelques exemples d’applis qui ont permis de vraiment profiter des
sensations :


  • London VR
     : permet de visiter de nombreux lieux de londres à 360
    degrès. Un modèle d’interface pour la navigation. Par contre on ne se déplace
    pas dans les scènes.

  • Roller Coaster VR
     : superbe tour de grand-huit en 3D, avec vue
    panoramique dans toutes les directions. Ne pas en abuser, mal au coeur
    garanti

  • Crazy Swing VR
     : du même éditeur, là encore une attraction de fête
    foraine dans une ville reconstituée en 3D

  • Zombie Shooter VR
     : ambiance tunnel de métro et zombies qui viennent
    vers vous. Très sympa en terme de réalisation, mais pas hyper bon en terme de
    Gameplay

La seconde application Homido est consacrée aux contenus vidéos. Il y a des
vidéos à vivre à 360 degrés impressionnantes, ainsi que l’accès à des vidéos
YouTube. Pas mal de réglages pour arriver à trouver le bon format et une
commande "à l’oeil" pas toujours facile à manier. On se retrouve assez souvent
à enlever et remettre le casque pour basculer d’un mode à l’autre. Avec du
temps, il y a certainement de très nombreuses vidéos à aller chercher sur
YouTube.

On reviendra sur les applications disponibles pour la réalité virtuelle dans
un dossier applis dédié, il y en aurait trop à citer dans ce test.

L’expérience réelle

Une fois le casque enfilé et les réglages effectués avec les molettes (pour
la netteté), l’ensemble est bien en place, l’appli est lancée … Et là que ce
soit en utilisant un iPhone 6, 6 Plus ou Nexus, on ressent des impressions très
immersives au point d’en oublier où l’on se trouve. On vit véritablement la
situation mise en scène (grand-huit, FPS); C’est bluffant dès la première
seconde et impressionnant.

Passées les premières impressions, les applis défilent et on est alors
capable de bien se rendre compte de ce qui fonctionne bien, ou moins bien et
cela n’est pas lié au casque, mais plus à la technologie actuelle.

Le premier point est que les applications, on l’a vu, sont plus ou moins
bien pensées. C’est notamment sur l’interface que cela joue. En l’absence de
possibilité de toucher l’écran, certaines permettent de pointer un menu en le
regardant, cela fonctionne très bien. D’autres ont malheureusement oublié
l’aspect interface et il faut enlever le casque puis le smartphone pour changer
certains paramètres … Désolant. D’autres ne fonctionnent qu’avec un modèle de
casque particulier qui implémente un mécanisme de commande externe, par exemple
avec un bouton aimanté.

En ce qui concerne l’immersion, elle est globalement bonne même si la
plupart des applis utilisent des rendus 3D plutôt que de la photo. La raison
est évidente, filmer à 360 degrès est complexe et couteux, alors que créer de
la 3D à 360 degrès l’est beaucoup moins. Résultat, les meilleures applis sont
en 3D, mais cela n’est pas aussi réaliste q’une véritable plongée "vidéo". Il
existe néanmoins des possibilités de visionner des vidéos.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-17.jpg

En ce qui concerne la résolution, c’est un point qu’il faut absolument
mentionner. L’iPhone 6 Plus a une densité d’affichage très importante, le Nexus
5 également. Malgré cela, une fois la partie optique bien réglée, la présence
des loupes grossissantes fait apparaitre la matrice des pixels. Ce n’est pas
catastrophique et selon l’engagement proposée par l’appli utilisée, cela
s’oublie vite ! Mais c’est à savoir, en l’état actuel des résolutions de
smartphones, ce qui est invisible à l’oeil ne l’est plus lorsqu’on met le
casque. J’ai regardé vite fait la résolution proposée par un oculus Rift, elle
semble inférieure aux smartphones modernes, l’effet visuel doit donc être
similaire.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-10.jpg

L’utilisation d’un smartphone est une excellente idée pour réduire les
couts, mais à l’usage il est important de bien prendre le temps de l’isoler du
monde extérieur avant de l’utiliser : couper le téléphone (mode avion),
couper les notifications et autres interruptions et désactiver la mise en
veille automatique. Car si quelque chose prend la main sur l’appli en cours
d’utilisation, il faudra enlever le casque et l’iPhone pour relancer l’appli de
réalité virtuelle. Juste une habitude à prendre mais il faut y penser !
C’est d’ailleurs dans ces moments là, ou lorsque l’on veut changer d’appli que
l’on apprécie le mécanisme de tenue du smartphone proposé par le casque. Il est
assez facile à manipuler, tout en étant robuste.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-13.jpg

Toujours lorsque l’on utilise le casque, il faut savoir qu’il peut
apparaitre un effet lié au décalage entre la réalité (ou presque) vécue avec le
casque et sa position dans l’espace. Cela peut provoquer un mal de mer,
particulièrement si l’on fait des tours d’attractions … Cela dépend de chacun
mais il faut le savoir !

En terme de confort, le casque est vraiment au rendez-vous, la largeur des
bandes élastiques, la présence de celle sur le dessus de la tête, permettent de
vraiment ne pas être gêné. Sans la bande supérieure, cela faisait mal au
nez.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-18.jpg

En terme de machine, l’iPhone 6 et le Nexus 5 ont une taille d’écran que je
trouve idéale avec le casque. Ils sont bien adaptés au champ de vision et à la
profondeur. L’iPhone 6 Plus avec son écran de 5,5 pouces est la limite haute,
les bords de l’écran pouvant ne pas être visible parfois.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-12.jpg

Et pour les porteurs de lunettes

Comme je suis myope, j’ai pu tester cet aspect.

Alors tout d’abord, je n’ai pas imaginé utiliser le casque en conservant les
lunettes, trop peur de les tordre.

avis-test-casque-vr-iphone-homido-14.jpg

Par contre, il y a trois jeux différents de supports d’optiques fournis,
permettant d’avoir des profondeurs différentes. Du coup, j’ai pu en trouver un
jeu adapté. Associé au réglage par molette, la netteté s’est avérée
parfaite.

Pour les hypermétropes, un jeu de cone est également fourni pour adapter les
lentilles à ce type de vision. Non testé !

Conclusion

Le contenu en terme de réalité virtuelle doit encore se développer, on en
est aux prémices et cela se ressent. Mais on trouve du contenu, on peut même en
créer. Le casque et ses accessoires sont apparus de qualité, il semble durable
et l’ensemble est à la fois adaptable et réglable facilement avec la profondeur
de champ, mais aussi grâce au réglage de la distance inter-œil. Cela permet de
vraiment bien adapter l’appareil à sa vision et c’est clé à l’usage.

Le prix est plus élevé qu’une solution en carton, mais c’est très
probablement un confort d’utilisation bien supérieur, on dépasse de loin le
stade du gadget.

Est-ce comparable à l’oculus ? Aucune idée, mais c’est en tout cas
beaucoup moins onéreux.

Au final, Le casque propose une entrée en matière dans le domaine de la
Realité viirtuelle qui permet d’en profiter largement, de découvrir une
technologie promise à un avenir que l’on imagine radieux. Cela permet de
s’ouvrir une section complète d’applis de l’App Store, inutiles auparavant et
d’en profiter dans son monde virtuel. Saisissant, c’est le mot de tous ceux qui
l’ont essayé ! On aime 😉

Le casque Homido VR reçoit la
note de 4,5 sur 5 par
iPhon.fr

Test du casque de réalité virtuelle Homido pour iPhone (et Android) 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : iLGMedia
4.4
NOTE

fondateur du site. Ingénieur en Informatique et spécialiste d'Internet ou il a occupé divers postes à responsabilité, Laurent est passionné de mobilité depuis l'arrivée des "PDA" dans les années 90. Journaliste pendant 4 ans pour le magazine Team Palmtops (Posse Presse) et auteur de plusieurs ouvrages sur l'iPad aux éditions Pearson.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *