Il s'agirait de données de mesure comme les tests sanguins et autres résultats utiles pour permettre d'établir un diagnostic sur la santé de l'utilisateur.

À cet effet, Apple et Health Gorilla travailleraient avec divers hôpitaux, centres d'imagerie médicale et laboratoires de tests comme Quest et LabCorp aux États-Unis.

Dans son nouveau rapport, CNBC avance qu'Apple essaye de résoudre le problème d'interopérabilité avec les données médicales des patients, en donnant à ces derniers le pouvoir de gérer leurs propres données via leur appareil mobile.

Si jamais Apple arrive à mener à bien ce projet compliqué, il y a de fortes chances qu'il soit dans un premier temps uniquement disponible aux États-Unis, comme c'est le cas d'autres initiatives d'Apple dans le domaine de la santé.

En parallèle, Apple travaillerait sur une solution non invasive de mesure de la glycémie avec un nouveau type de capteur qui pourrait être intégré à l'Apple Watch ou à un bracelet interchangeable.

Source

Vous aimez ? Partagez !