Free, filiale du groupe Iliad et opérateur fixe et mobile en France, a publié son bilan pour le premier semestre 2018. Sur les mois de janvier à juin, donc, il a enregistré, pour la première fois de son histoire, une baisse du nombre d’abonnés mobiles. Le groupe parvient tout de même à augmenter sa rentabilité. Mais cette fuite de client n’est pas bon signe, d’autant que les autres grands opérateurs enregistrent tous une augmentation de leur base de clients mobiles dans le même temps :

Précisément, sur les 6 premiers mois de l’année 2018, Free a subit une perte de 70 000 clients sur sa partie mobile. Les mois d’avril, mai et juin ont été particulièrement difficiles, avec une fuite de 200 000 abonnés mobiles.

L’opérateur de Xavier Niel affirme que la baisse du nombre d’abonnés ne concerne que le forfait à 0 ou 2 euros. Il justifie cela par la concurrence très féroce sur ce secteur à bas prix du marché. Il est vrai que les promotions sur les forfaits mobiles se font particulièrement agressives, aux alentours des 5 euros chez une majorité des autres opérateurs, comme on le voit régulièrement dans nos articles dédiés aux offres mobiles.

Le forfait à 15 ou 20 euros continuerait cependant d’attirer toujours plus de clients. Tout de même, dans la balance, le succès du forfait le plus cher ne permet pas de rattraper la faillite de l’offre la moins chère.

Pour garder une note positive et probablement également limiter la casse auprès des investisseurs, Thomas Reynaud, directeur général d’Illiad, a affirmé que depuis juin, la base de clients mobile augmente à nouveau.

 

À lire également :

Vous aimez ? Partagez !

Ne manquez pas :

Ne manquez pas :