Ainsi, dans une déclaration tombée hier soir, Larry Page, le dirigeant de Google, a annoncé la revente pour un cout de 2,91 milliards de dollars. Il indique que le marché est devenu très concurrentiel et que Motorola sera mieux armé pour le futur.

Réorganisation et nouveaux produits

motox3.jpg On se souvient pourtant que des décisions difficiles avaient été prises avec le licenciement de 4000 personnes et la fermeture de nombreuses entités internationales. Le recentrage était également opéré sur la sortie d'un nombre de smartphones restreints, une rupture comparée à la politique antérieure de l'Américain.

En parallèle, Google a créé un laboratoire de recherche ambitieux, celui-ci visait à doter les smartphones des toutes dernières technologies comme on l'a vu dans cet article. Au final, deux modèles de smartphones portant la marque "Motorola-Google" sont sortis l'an dernier, ce sont les Moto X et Moto G.

Le premier dont on a parlé ici amenait avant tout un gros effort du coté de la personnalisation ainsi que quelques spécificités techniques (mode "toujours à l'écoute" par exemple). Le second a surtout marqué par un prix très très bas, permettant de trouver un smartphone moyen de gamme mais très bon marché puisque vendu moins de 200 euros.

Cela n'a pas suffit

Mais ces nouveautés, bien qu'associées à un budget marketing conséquent, n'ont pas suffit à redresser les chiffres de Motorola qui restait un foyer de pertes pour Google (près d'un milliard de dollars l'an dernier).

Sans que la raison de la vente ne soit partagée par le management de Google à l'heure qu'il est, on peut imaginer qu'après avoir tenté des nouveautés, après s'être assuré que l'avenir coté brevets était verrouillé tant en interne qu'avec l'accord Samsung, après avoir pesé l'impact que créait pour son écosystème le fait de concurrencer les fabricants utilisant son propre OS Android le tout dans un contexte de marché devenu mature, il était préférable de revendre ce qui pouvait l'être, tout en gardant le plus important !

Ainsi, outre les précieux brevets, l'équipe de recherche et développement mise en place par Google dans le domaine des smartphones reste chez Google. On y trouve entre autres le projet de smartphone modulaire vu ici.

La vente reste soumise à l'aval des autorités de la concurrence Américaine et Chinoise. L'avenir nous dira ce que devient la marque Motorola maintenant qu'elle quitte le giron de la société Américaine, et ce que deviendront ses lignes de produit Moto plutôt prometteuses.


source


Vous aimez ? Partagez !