De plus, il acheté plusieurs outils pouvoir effectuer la manipulation lui-même comme un microscope et des dizaines de pièces détachées achetées à Shenzhen pour s'entrainer dessus avant de tenter l'expérience sur son propre iPhone.

Il a réussi son pari après des semaines d'essais et de pièces détachées cassées et admet que cela ne vaut pas le coup de tenter l'expérience soi-même sous peine d'endommager son iPhone.

Drôle de bonhomme qui ne recule devant rien pour modifier et bricoler son smartphone préféré, son avantage est de vivre à Shenzhen, la ville où sont les principales usines d'assemblage de l'iPhone, il y a donc un gigantesque marché noir de pièce détachées où il peut se fournir à moindre coût.

Source

Vous aimez ? Partagez !