Suivez-nous

Apple

Apple explique comment concilier confidentialité et machine learning

Malgré tout, les détails de sa méthode restent flous et une vraie démonstration serait plus parlante.

Il y a

le

Deep learning
© icons8

Si vous êtes un habitué de nos colonnes, vous n’êtes pas sans savoir que la firme de Tim Cook a fait de la défense de la vie privée le fer de lance de ses opérations de communication. Et avec succès, à tel point que certains se demandent si cela ne cache pas un comportement anti-compétitif.

Alors, quand on se penche sur les innovations sur lesquelles travaille Apple, une question évidente se pose : comment diable font ses ingénieurs pour faire appel à de l’intelligence artificielle (AI)… Sans collecter les données des utilisateurs ? Car rappelons-le, la technique du deep learning* consiste à analyser une masse conséquente d’informations -souvent anonymes- pour en tirer des conclusions grâce à des formules statistiques.

La stratégie AI d’Apple

Ce procédé, qui nécessite donc des milliers de contenus générés par des utilisateurs, demande souvent de les mettre en commun pour qu’un programme appelé réseau neuronal se charge de les analyser de manière groupée. C’est comme si vous alliez au restaurant plutôt que de commander sur Deliveroo : vous êtes à découvert.

Le bien-fondé de cette technique n’est pas à discuter et a fait ses preuves, notamment dans le domaine de la sécurité routière ou dans celui de la santé. Mais ce qui étonne, c’est quand Apple détaille sa façon de contourner cette limitation, en utilisant le nouveau terme  federated learning. Le principe ? Étudier des échantillons de données de manière indépendante et localement (comprenez : sans qu’ils sortent de votre iPhone), pour ensuite n’en réunir que les résultats et pas la matière brute.

Vous le concéderez : on attend d’en savoir plus sur le logiciel utilisé pour se faire une idée, d’autant plus qu’avec cette explication le principe même de l’apprentissage automatique est ébranlé. D’ailleurs, les données personnelles sont indispensables pour faire du retargeting**, une stratégie d’acquisition utilisée par Cupertino… Comme tous ses concurrents.

*deep learning : comme le machine learning, c’est un sous-domaine de l’intelligence artificielle qui fait appel à des programmes informatiques pour dépasser les capacités des humains

**retargeting : quand vous regardez un Mac sur l’application Apple Store et qu’une publicité pour ce même ordinateur apparaît plus tard et ailleurs (par exemple : avant une vidéo YouTube), c’est du retargeting

Apple explique comment concilier confidentialité et machine learning 1
i-nfo.fr - Application officielle iPhon.fr
Par : Keleops AG
4.4
NOTE
1 Commentaire

1 Commentaire

  1. Sifer Louis (posté avec l'app i-nfo.fr V2)

    23 décembre 2019 à 14 h 30 min

    Ces données personnelles appartiennent à chacun, aussi vouloir s’en servir à des fins marketing ou de rentabilité revient, sans en avoir eu consentement ou en échange d’une rétribution de celui à qui elles appartiennent, à du vol !! D’autant qu’il y a quasiment aucun moyen d’empêcher se pillage de nos données !!!!!

Laisser un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *