Suivez-nous

Tests

On a testé, et aimé, la commande gestuelle de l’iPhone avec Bixi : photos et vidéo

Il y a

le

Ceux qui ont vu le film
Minority Report savent combien l’avenir du pilotage d’interface peut passer par
des commandes gestuelles. Rapide, efficace et naturel, pouvoir d’un simple
geste déclencher une action, sans même effleurer l’écran du smartphone restait
il y a encore peu du domaine de l’imaginaire. Leap motion a montré la voix et
désormais, une équipe française propose un petit accessoire destiné au pilotage
du ou via le smartphone. Voici Bixi.

On a pu le découvrir à l’occasion du
lancement récent de son financement participatif ici
, la campagne est
toujours en cours et se termine très bientôt. Mais sans
attendre la phase de livraison finale, nous avons eu la chance de pouvoir
tester Bixi avec un prototype, qui a tout l’air d’une version
finale
 !

Voici donc des photos et une vidéo du Bixi en fonctionnement, ainsi que nos
premiers retours :

Premier contact

Le Bixi reçu est livré avec un emballage plutôt élégant, le packaging n’est
peut-être pas final, mais il y ressemble fort.

test-avis-bixi-iphone-android-1.jpg

L’appareil en lui-même se présente avec un design que l’on devine réfléchi
et travaillé. Bixi ressemble en effet à une petite tortue. Une grande
surfacevitrée de forme hexagonale est entourée d’une cadre rond en plastique,
lui-même ceinturé par un plastique souple.

test-avis-bixi-iphone-android-3.jpg

Les petites pattes assurent une bonne stabilité sur un bureau et viennent
donner un coté sympathique à l’ensemble.

test-avis-bixi-iphone-android-6.jpg

La partie supérieure est prévue pour pouvoir accrocher le capteur, en
voiture par exemple

test-avis-bixi-iphone-android-4.jpg

Plusieurs coloris sont prévus, le nôtre est tout noir. La vitre sur le
dessus est en verre Gorilla, celui qui équipe les iPhone, pour assurer une
bonne résistance.

Mais à ce stade se posent deux questions : comment mettre en marche
Bixi et comment le recharger ?

En fait, la partie en plastique souple se soulève et permet d’accéder à un
tout petit bouton reset, ainsi qu’à une prise mini USB standard.

test-avis-bixi-iphone-android-7.jpg

Une fois le bouton appuyé pour lancer l’appareil, il est prêt.

Reste à le faire communiquer avec le smartphone iPhone ou Android. Cela se
passe via bluetooth et s’est fait de manière classique. On note au passage une
très bonne intégration dans iOS puisque le Bixi est affiché dans le widget
standard d’iOS qui indique le niveau de batterie (utilisé pour l’Apple Watch
notamment).

Une application est également nécessaire pour la gestion des profils
d’utilisation et le paramétrage. Celle utilisée était disponible de manière
privée, en version prototype, elle n’est donc pas encore disponible sur l’App
Store. Elle permet de renommer le (ou les) Bixi, de consulter le niveau de
batterie, de faire des réglages d’intensité de lumière émise par exemple mais
aussi de choisir quel profil d’utilisation est actif.

test-avis-bixi-iphone-android-8.jpg

On manquait à ce stade de documentation sur les possibilités (pas encore
disponibles toutes sur iOS, qui rend toujours les choses plus difficiles
qu’Android en terme d’ouverture), mais un des profils est opérationnel. Il
s’agit de la gestion du lecteur musical.

Nous voilà donc parti à passer dans une autre dimension, à toucher (presque)
du doigt le futur.

Utilisation

La première chose à savoir est que le Bixi ne s’éteint jamais, il reste en
veille, prêt à détecter les mouvements effectués au dessus de lui. Ainsi, à
l’approche de la main, il affiche une led bleue au milieu. Celle-ci indique que
la main a été repérée, à partir de là les gestes sont lus et interprétés.

test-avis-bixi-iphone-android-2.jpg

C’est parti, on porte la main au dessus de bixi, un simple petit
geste vers soi fait afficher une flèche descendante à la surface du
Bixi
(grâce à des led cachées sous le verre). En même temps le
lecteur musical de l’iPhone se déclenche et se met à jouer. La
première commande gestuelle a fonctionné, c’en est presque surprenant, en tout
cas c’est magique !

Poursuivons avec un autre geste : lorsque l’on laisse la main au dessus
sans bouger, la lumière passe au vert, on pilote alors le volume sonore. Si la
main s’élève, le son monte, lorsque la main se baisse, le volume sonore
diminue, comme si l’on touchait les boutons de l’iPhone.

D’autres gestes sont possibles, un balayage vers la droite ou la gauche fait
avancer à la chanson suivante ou revenir au début de celle en cours de
diffusion.

Tout ceci nécessite une petite phase de découverte pour bien connaitre le
tempo à adopter et le geste à effectuer, mais une fois maitrisé, c’est
étonnamment simple, facile et aussi naturel que ce que l’on pouvait imaginer.
La lecture est plutôt fiable après quelques essais permettant de bien
appréhender la distance (entre 10 et 30 cm paraissent idéal) et l’amplitude du
mouvement à effectuer. L’utilisation pour piloter l’iPhone relié en bluetooth a
une enceinte, le tout en train de faire de la cuisine avec les mains sales
devient évident.

Voici le fonctionnement en vidéo :

Comme le Bixi ne s’éteint jamais, la question de son
autonomie peut se poser. Elle est annoncée de plusieurs
semaines (selon la fréquence d’utilisation) avec une charge de 2 h environ. En
pratique, pas possible de tester aussi longtemps, mais on est à plusieurs jours
d’autonomie sans problème. Sauf qu’il faut faire attention à une chose !
En effet, si l’on pose ne serait-ce qu’une feuille de papier sur le
Bixi, il la détecte et passe en mode lecture
, celle-ci est gourmande
en énergie et va vider la batterie rapidement. Il faut donc bien choisir ou
l’on pose le bixi. De la même manière, un mode "transport" est prévu , il
permet de le glisser dans une poche ou un sac sans qu’il ne se déclenche en
envoie la musique à fond !

D’autres possibilités de pilotage sont disponibles comme la commande des
lampes connectées Philips Hue, els enceintes Bose par exemple, mais ceci n’a
pas été testé dans notre cas.

Enfin, Bluemints Labs va mettre à disposition un kit de développement d’API
pour que chaque éditeur ou fabricant de matèriel puisse propose ses propres
contrôles Bixi.

Conclusion

On ne peut pas donner un avis définitif sur le produit avant tout car la
partie logicielle nécessite d’être enrichie, optimisée et complétée, notamment
sous iOS. Mais en terme matériel, pas de doute, cela fonctionne et
c’est magique
 ! En outre, le projet a dépassé son financement
cible et vu l’état déjà très avancé dans lequel il se trouve en terme de
réalisation (le "proto" reçu a tout d’un produit fini), il devrait tenir ses
promesses.

Au passage, une fois habitué à l’utiliser, on se prend à rêver de
voir la technologie intégrée directement comme capteur natif dans
l’iPhone
 ! Mais en attendant, bienvenue dans Minority Report, le
futur c’est maintenant !

Il est possible de se procurer un exemplaire dans le cadre du financement
participatif pour 69 $ pour les plus rapides, au lieu de
119 $ qui sera le prix grand public.

Les premières livraisons sont prévues pour mars 2017.

Vous aimez ? Partagez !

Dernières news

Les bons plans

Notre dev présente

LillyPlayer