En effet, la FDA vient de lancer un nouveau programme pilote avec neuf participants dont Apple fait partie, qui permet de développer, tester et lancer des dispositifs médicaux en un temps bien plus court qu'auparavant.

Cela pourrait permettre à la firme de Cupertino d'utiliser l'Apple Watch et l'iPhone pour des usages médicaux sans passer par une très longue période d'évaluation de la part de la FDA.

Si les sociétés participantes comme Apple, Samsung, Fitbit et bien d'autres arrivent à passer les audits réalisés par la FDA, elles pourraient sauter des étapes dans le déploiement de nouveaux dispositifs médicaux.

Apple évalue déjà actuellement avec la participation de la FDA la possibilité d'utiliser le capteur cardiaque de l'Apple Watch pour détecter des maladies cardiaques, en sachant qu'une étude récente portant sur 6000 personnes avait montré une précision de la détection dans 97 % des cas.

En parallèle, la firme de Cupertino a également amélioré watchOS avec des alertes pro actives qui préviennent l'utilisateur quand celui-ci à un rythme cardiaque élevé alors qu'il est au repos, suggérant un problème cardiaque.

Source

Vous aimez ? Partagez !