Deuxième surprise, la prise qui va aller se connecter sur le port Lightning de l’iPhone est réduite à sa plus simple expression puisqu’il s’agit en fait d’un carré de quelques millimètres de coté et de moins d’un millimètre d’épaisseur. On ne reconnait pas la prise que l’on a l’habitude de voir, il manque le plastique de protection des connecteurs habituels.

test-iqi-charge-iphone-3.jpg test-iqi-charge-iphone-4.jpg

Pour cause, ce dispositif présente la particularité importante à signaler de n’être pas validé officiellement par Apple. Pas de mention ni de certification « Made For iPhone », le fabricant utilise la connaissance qu’il a du protocole Lightning et un composant maison qui, en n’étant pas validé par Apple, n’est donc pas soumis à des spécificités physiques en terme de présentation. C’est l’aspect intéressant puisqu’on va le voir, cela permet d’aller au minimal pour la taille de la connexion.

test-iqi-charge-iphone-8.jpg

Mais cela présente un inconvénient de taille : rien n’assure que la recharge, qui fonctionne bien on va le voir, continuera de fonctionner au fur et à mesure des mises à jour d’iOS dans les mois et années à venir. Il faut accepter ce risque malheureusement pour pouvoir accéder à ce type de recharge, le fabricant indiquant qu’Apple ne valide pas ce type de dispositif.

Premier enseignement : la compatibilité n'a pas été altérée par le passage de iOS 7 à iOS 7.1.

Cet avertissement ayant été clairement indiqué, il est temps de passer à la mise en place. Elle est très simple, il suffit de glisser le petit connecteur plastique dans la prise Lightning de l’iPhone. On a tendance à se retenir au départ et à ne pas l’enfoncer complètement, mais en fait, il va disparaitre totalement, seule une nappe dépasse une fois mise en place.

test-iqi-charge-iphone-6.jpg

test-iqi-charge-iphone-12.jpg

Ensuite, la nappe et surtout le rectangle contenant le bobinage se plaquent à l’arrière de l’iPhone et devront être maintenus en place par une coque.

Une coque transparente en silicone était livré avec notre exemplaire de test. C’est clairement le type de protection qui garantit la bonne tenue du iQi sachant que les coques rigides testées ne permettent pas de glisser le iQi malgré sa finesse. C’est donc un second point à prendre en compte, le iQi n’est pas compatible avec toutes les coques. On évitera également celles en métal qui empêchent les ondes de passer, même une fine feuille de métal bloque tout.

test-iqi-charge-iphone-14.jpg

test-iqi-charge-iphone-9.jpg

Une fois le iQi plaqué et bien tenu dans la coque (on préfèrera une coque mate ou à motif pour ne pas le laisser apparent), alors la nappe n’est plus du tout visible ni gênante.

Ici avec une autre coque non transparente et plus épaisse (pas de souci de recharge): test-iqi-charge-iphone-21.jpg

Les supports de rechargement.

Deux support ont été testés, ils sont proposés par le même fabricant :

  • Le KoolPuck : tout rond et compact, moins encombrant que le suivant mais moins de stabilité pour le smartphone

test-iqi-charge-iphone-15.jpg

test-iqi-charge-iphone-22.jpg

Mais n'importe quel support de recharge, pourvu qu'il soit labellisé "Qi" est normalement compatible.

Utilisation

Une fois le système de recharge mis en place sur l'iPhone, l’utilisation est simple : il suffit de brancher un pad de recharge via le câble USB fourni, au choix sur une prise avec le transformateur de l’iPhone ou directement sur l’ordinateur.

La base indique qu’elle est effectivement branchée avec une led de couleur verte.

Lorsque l’on pose l’iPhone sur le support, il émet un bip pour indiquer que la recharge démarre. Si jamais le téléphone est mal positionné, alors plusieurs bips sont émis. La Led passe également du vert au bleu pour indiquer la recharge en cours.

test-iqi-charge-iphone-13.jpg

C’est une bonne idée car rien de pire que de poser son téléphone en charge et se rendre compte une heure après que celle-ci n'a pas démarrée. A l'inverse, cela peut s'avérer stressant pour l’entourage car les bips se poursuivent tant que la machine n'est pas bien positionnée.

On se rend alors compte que le positionnement doit être assez précis. Ceci est lié à la taille du iQi qui n’occupe pas une grande surface à l’arrière de l’iPhone. Je ne sais pas si c’était possible, mais on aurait gagné en confort de dépose avec une surface plus importante.

test-iqi-charge-iphone-1.jpg

Pour comparer, le même support testé avec un Nexus 5 a montré que la dépose était beaucoup moins sensible au positionnement, signe qu’il est possible d’avoir une plus grande tolérance. Il faut néanmoins savoir que le Nexus 5 intègre le support du protocole de recharge Qi nativement, donc on peut imaginer que la boucle interne du Nexus est beaucoup plus grande .

test-iqi-charge-iphone-24.jpg

Mais cette histoire de positionnement est avant un souci au départ et on s’habitue ensuite à poser l’iPhone au bon endroit.

C’est d’ailleurs là ou le second chargeur, le Koolpad, réduit ce type de problème tout simplement car il s’agit d’une plaque de grande dimension et là pas d’hésitation, l’iPhone se pose et se recharge sans problème, même légèrement en travers.

En terme de durée de recharge, on remarque qu'elle est plus longue que lorsqu’on utilise le transformateur standard d’Apple. J’ai fait la comparaison et on passe de 2 h environ pour une charge complète à 3 h. On sent que l'ensemble chauffe légèrement, rien de vraiment gênant, ceci est lié au transfert d'énergie

test-iqi-charge-iphone-25.jpg

A l'usage, ce type de recharge est vraiment séduisant et pratique. Pouvoir déposer sa machine et la reprendre en main à n’importe quel moment, pour répondre à un appel par exemple sans fil à la patte est un plus indéniable.

Utilisation en vidéo : les deux chargeurs et le Nexus


Mais on se rend compte de certaines limites

Les limites

Elle concernent ceux qui consomment beaucoup de batterie. En effet, lorsque l’on a l’habitude de beaucoup utiliser son smartphone, la batterie fond comme neige au soleil, alors peu à peu on s’équipe : chargeur de voiture et batterie portable de secours dans la poche par exemple. Mais … Le iQi une fois en place, il mobilise le port Lightning et on ne peut plus utiliser ces accessoires …

test-iqi-charge-iphone-20.jpg

C’est du coup un cruel dilemme : gagner énormément de confort lors des recharges au prix d’une absence de flexibilité le reste de la journée. J’avoue que cela me pose un problème et montre combien intégrer ce protocole de recharge nativement sur les machines a énormément de sens !

Une question peut se poser quant à la solidité de la nappe qui permet de relier le connecteur à la bobine. Il faut bien le dire, on a un peu peur au départ lorsqu’il s’agit de retirer le Qi : si la nappe casse ou se coupe … Catastrophe, le port Lighning sera pris et il ne sera plus possible de brancher un quelconque câble. Autant dire des difficultés sans fin pour retirer la petit pièce bien enfoncée. Il vaudrait mieux que cela n’arrive pas. Sur ce point, on a fait la manip de nombreuses fois sans rencontrer de problème, ensuite, la nappe a l’air tout de même assez résistante et devrait tenir le coup, pour peu que l’on ne l’accroche pas, que l’on le la coupe pas accidentellement ou que l’on n’essaie pas de retirer le iQi tous les jours. test-iqi-charge-iphone-11.jpg

Conclusion

Voilà un accessoire intéressant puisqu’il offre à l’iPhone une fonction pratique et qui devrait être standard, d’ailleurs elle l’est chez certains concurrents. Le fabricant a fait au mieux de ce qui était possible en terme de compacité avec les armes dont il disposait : à savoir un câble lightning maison minimal et cela fonctionne. L'utilisation est plutôt simple et pratique au quotidien.

Par contre, on l’a indiqué ci-dessus, c’est une solution qui affiche des limites : l’utilisation permanente du port Lightning par le iQi ne conviendra pas aux gourmands en batterie qui ont besoin de brancher autre chose sur l’iPhone pour le recharger (batterie de secours, cable auto). Il ne conviendra pas non plus à ceux qui utilisent des coques rigides incompatibles avec le iQi ou qui n'en veulent tout simplement pas ! Quand à ceux qui restent concernés, alors ils auront un système fonctionnel mais qui n’est pas garanti pour les mois et années futures en terme de fonctionnement.

Cela fait un certain nombre de contraintes qui devraient réduire énormément le marché pour cet accessoire. Mais il a un intérêt, il montre que la recharge sans fil répondant à cette norme est un véritable plus si elle est intégrée à la machine. Il faut qu’Apple y vienne !

En attendant, il existe une alternative … contrainte mais qui fonctionne. De mon coté c'est adopté ... quitte à retirer la nappe lorsque c'est nécessaire.

Les chargeurs :

Nos autres tests récents :

Les manettes

Autres tests :

boutik-600x100-2.jpg


Vous aimez ? Partagez !